Partir

  • Première livraison de pale et de nacelle de l’éolienne Haliade X
    Deux ports et deux chargements. Ce mois d'août a vu les premières livraisons de pièces de l'éolienne Haliade X produite par GE Renewable Energy. A Saint-Nazaire, c'est une nacelle qui a été chargée à destination de Rotterdam. C'est le premier élément d'un prototype complet de l’Haliade-X qui sera testé pendant un an en vue d’obtenir ses certificats permettant sa […]
  • DFDS : Le troisième ro-ro chinois bientôt livré
    Son nom est Hollandia Seaways, mais peut-être en changera-t-il lors de son entrée officielle en flotte comme ses deux grands frères, le Gothia Seaways devenu Ephesus Seaways et le Belgia Seaways désormais Troy Seaways, tous deux affecté... […]
  • Géolocalisation en mer : Téléphone portable et VHF complémentaires
    Comment les centres de secours en mer réussissent-ils à localiser les appels de détresse, les navires perdus et ceux qui ne donnent plus de nouvelle ? La VHF et le téléphone portable sont deux alliés de poids dans la géolocalisation. Pa... […]

Archives

Alessandro di Benedetto pré-inscrit au Vendée Globe

Le 6 novembre 2016 aux Sables d’Olonne, Alessandro di Benedetto devrait prendre le départ de son deuxième Vendée Globe consécutif. Onzième de la dernière édition après 104 jours de mer à bord d’un 60 pieds mis à l’eau en 1998, le skipper franco-italien avait fait partager sa course avec une joie de vivre communicative. En 2016, il reviendra avec des ambitions sportives à la hausse puisqu’il a acquis un bateau bien plus récent et plus performant,  l’ex Aviva, un plan Owen-Clarke mis à l’eau en 2007 et avec lequel Dee Caffari a terminé 6e du Vendée Globe 2008/2009. C’est également à bord de ce bateau que la Britannique s’est emparée de la 8e place de la Transat Jacques Vabre 2009, associée à son compatriote Brian Thompson. Plus récemment, sous les couleurs de GAES, le voilier a bouclé la Barcelona World Race 2010/2011 entre les mains de Dee Caffari et Anna Corbella. C’est grâce à un mécène (dont l’identité n’est pas connue) qu’Alessandro a pu acquérir cette machine. Néanmoins, le budget du skipper n’est pas encore finalisé et il cherche toujours un ou plusieurs sponsors prêts à le suivre dans sa nouvelle belle aventure.