Partir

Qu’on se le dise …

  • Saint-Nazaire : la modernisation des ouvrages mobiles du port se poursuit
    Le programme de modernisation des ouvrages mobiles engagé en 2015 se poursuit à Saint-Nazaire. Après l'écluse est et le tablier de la porte amont de la forme Joubert, place désormais à la rénovation de l'écluse sud. Les portes amont von... […]
  • Un nouveau pacha pour l’ESNA
    Lundi 16 septembre, le vice-amiral d’escadre Bernard-Antoine Morio de l’Isle, commandant les forces sous-marines et la force océanique stratégique, a fait reconnaître le capitaine de vaisseau Pierre Rialland comme commandant de l’escadrille des sous-marins nucléaires d’attaque (ESNA).  La cérémonie @ FRANCIS JACQUOT La cérémonie @ FRANCIS JACQUOT @ FRANCIS JACQUOT @ FRANCIS JACQUOT @ FRANCIS […]
  • Le Costa Smeralda sera livré en retard
    Son armateur espérait ces dernières semaines que le retard pris dans la construction de son nouveau paquebot pourrait être comblé. Il y a quelques jours encore, il assurait que la livraison du Costa Smeralda interviendrait comme prévu l... […]

Archives

Cheminées Poujoulat rapatrié par la mer

Depuis la récupération de l’épave de Cheminées Poujoulat, amarrée au port de l’Aber Wrac’h, Bernard Stamm et son équipe réfléchissaient à la meilleure solution pour renflouer et transporter ce qu'il reste de la coque, à Brest. L’option d’un rapatriement par la mer a finalement été retenue.
Bernard Samm : « Il faut avoir en tête que même cassé, le bateau reste un gros objet, lourd et pas facile à manipuler. Ce mardi, nous allons donc le gruter sur un petit cargo nommé Moléanaise, chargé du ravitaillement des îles de la mer d’Iroise, et l’emmener à destination. Nous avons fait en sorte de redresser l’épave qui jusqu’ici flottait à 45°. Nous avons donc d’abord procédé à la désolidarisation du gréement. C’était un peu bizarre et pas franchement plaisant de découper la trinquette et le solent à la scie à métaux, mais nous n’avons pas eu le choix. Après ça, nous avons fait remonter le monocoque avec six gros parachutes prêtés par les plongeurs du club de l’Aber Wrac’h et par la DCNS, fixés sur le haut de la quille et sur la coque ».
 
(Source : Cheminées Poujoulat)