Partir

Qu’on se le dise …

Archives

La Marine nationale perdra 1800 postes d’ici 2019

Pendant des mois, le mot d’ordre au ministère de la Défense fut d’évoquer une déflation globale des effectifs au cours de la LPM. Pas d’objectif chiffré par armée sur les cinq ans de la loi de programmation militaire mais une étude fonctionnelle permettant, année après année, de déterminer au mieux les postes, services et implantations à supprimer, réorganiser ou fermer. Avantage de la méthode : à priori plus intelligente, elle évitait les coupes « homothétiques ».