Partir

  • T. Mariotti met sur cale le Seabourn Venture
    Le premier des deux nouveaux navires d’expédition destinés à la compagnie de luxe américaine Seabourn a été mis sur cale le 4 décembre au chantier T. Mariotti de San Giorgio di Nogaro, au nord-est de Venise. C’est là, déjà, que le cons... […]
  • RespectOcean : « Mettre en valeur les entreprises qui s’engagent vis-à-vis de la mer »
    Ses traversées océaniques en planche à voile l’ont rendu célèbre, mais Raphaëla Le Gouvello est aussi une scientifique accomplie et engagée. Docteure vétérinaire spécialisée en aquaculture et environnement, elle a récemment soutenu une ... […]
  • Brest : la Somme rentre de mission Corymbe
    Le bâtiment de commandement et de ravitaillement Somme a retrouvé hier la base navale de Brest, qu’il avait quittée le 21 septembre pour un déploiement de deux mois et demi vers l’Afrique de l’ouest.  La Somme rentrant à Brest @ MICHEL FLOCH La Somme rentrant à Brest @ MICHEL FLOCH La Somme rentrant à Brest […]

Archives

La première réaction d’Armel Le Cléac’h

Je suis content d’être arrivé et de rentrer dans le chenal ce soir. J’avais peur d’être bloqué. Ma première récompense, c’est de pouvoir fêter mon arrivée avec le public. Ça a été un peu dur hier soir au niveau de la météo. Ce matin, ça s’est calmé et j’ai pu faire le tour du bateau. Je savais que la course était jouée.  La victoire de François est méritée. La course a été belle et on est arrivé tous les deux, c’est parfait. 

(A propos de sa deuxième place) Deuxième, ce n’est pas si mal que ça. Je suis content de la copie que j’ai rendue sur l’eau et ça s’est joué à pas grand-chose. François a fait une super course. 78 jours de mer, je n’aurais pas cru ça possible. Ça a été super intense sur l’eau. On s’est imposé un rythme un peu soutenu et je pense que le fait d’être tous les deux y a contribué. Tout seul, on n’aurait pas pu tenir le rythme. François a fait le break au cinquième set. Il s’est imposé 6-4, rien à dire. Il y a eu une super bagarre toute la course. Jean-Pierre n’était pas si loin que ça. C’était vraiment une course géniale. Je ne réalise pas trop ce qu’on a fait mais je pense qu’une fois au calme, on va se rendre compte qu’on a vraiment fait un beau parcours.

Le rythme a été beaucoup plus soutenu que lors de ma première course. J’étais venu pour ça aussi, pour mettre plus de rythme. On a été aux avant-postes avec François quasiment toute la course et on a mis un gros rythme. Je mets quand même 10 jours de moins qu'en 2009, c’est énorme.