Partir

  • Qu’est devenu le CGM La Pérouse ?
    En 1986, la Compagnie Générale Maritime passait commande d’un navire unique auprès des chantiers sud-coréens Samsung H.I de Geoje Island. Nous assistions d’ailleurs à cette époque au début d’une ère nouvelle, celle de la montée en puiss... […]
  • Plastique : Une menace majeure pour la faune des Galapagos
    Juste armés de gants, gardes du parc des Galapagos et bénévoles combattent un monstre créé par les humains : des tonnes de plastique que les courants marins poussent jusque dans les estomacs des animaux uniques de cet archipel de l’océa... […]
  • Pêche : Les commandes de bateaux affluent en Bretagne
    Comme Gléhen, qui lançait jeudi un nouveau bateau de pêche au Guilvinec, la plupart des chantiers navals bretons ont un carnet de commandes bien rempli. Surtout pour la pêche artisanale, car la perspective du Brexit inquiète davantage l... […]

Archives

Le Havre : L’AIDAmar a prolongé son escale pour cause de tempête

Le mauvais temps sévissant en Manche a impacté l’activité croisière dans les ports normands. Hier, alors que le paquebot Black Watch faisait une escale imprévue à Cherbourg, l’AIDAmar est quant à lui reparti Havre à 15 heures, alors qu’il devait initialement quitter l’estuaire de la Seine la veille à 20 heures. Une escale prolongée en raison des conditions tempétueuses sévissant au large du Havre, avec des vents à 50 nœuds en rafale et des creux de 4 à 5 mètres.

Le Havre : L’AIDAmar a prolongé son escale pour cause de tempête

Le mauvais temps sévissant en Manche a impacté l’activité croisière dans les ports normands. Hier, alors que le paquebot Black Watch faisait une escale imprévue à Cherbourg, l’AIDAmar est quant à lui reparti Havre à 15 heures, alors qu’il devait initialement quitter l’estuaire de la Seine la veille à 20 heures. Une escale prolongée en raison des conditions tempétueuses sévissant au large du Havre, avec des vents à 50 nœuds en rafale et des creux de 4 à 5 mètres.