Partir

  • T. Mariotti met sur cale le Seabourn Venture
    Le premier des deux nouveaux navires d’expédition destinés à la compagnie de luxe américaine Seabourn a été mis sur cale le 4 décembre au chantier T. Mariotti de San Giorgio di Nogaro, au nord-est de Venise. C’est là, déjà, que le cons... […]
  • RespectOcean : « Mettre en valeur les entreprises qui s’engagent vis-à-vis de la mer »
    Ses traversées océaniques en planche à voile l’ont rendu célèbre, mais Raphaëla Le Gouvello est aussi une scientifique accomplie et engagée. Docteure vétérinaire spécialisée en aquaculture et environnement, elle a récemment soutenu une ... […]
  • Brest : la Somme rentre de mission Corymbe
    Le bâtiment de commandement et de ravitaillement Somme a retrouvé hier la base navale de Brest, qu’il avait quittée le 21 septembre pour un déploiement de deux mois et demi vers l’Afrique de l’ouest.  La Somme rentrant à Brest @ MICHEL FLOCH La Somme rentrant à Brest @ MICHEL FLOCH La Somme rentrant à Brest […]

Archives

Les mots du matin d’Alex Thomson

Ce matin, j’ai les Iles Malouines en contact visuel, ce qui est d’actualité puisque j’ai cru comprendre qu’on en parlait beaucoup cette semaine. Tout ce que je peux en dire, c’est qu’elles sont sacrément plates ! Il devrait à nouveau y avoir du soleil aujourd’hui, ce qui est bien agréable, et les conditions devraient considérablement s’améliorer. C’est assez calme, surtout pour une zone située en plein milieu de l’océan. En revanche, il fait toujours horriblement froid la nuit mais, grâce au soleil, ça s’adoucit dans la journée, ce qui est plutôt bon pour le moral. Je profite également de ces conditions pour prendre autant de repos que je le peux.  

Je suis toujours satisfait de ma progression et ma trajectoire à l’est des Malouines va me permettre de bénéficier d’une certaine protection et donc de me concentrer sur la réparation de l’hydro-générateur qui n’en finit pas. J’ai passé une grosse partie de ma journée d’hier là-dessus et je vais m’y remettre aujourd’hui, dès que je peux. J’espère en voir bientôt le bout puisque, avec encore quatre semaines de course, c’est capital de pouvoir compter sur le deuxième hydro-générateur.