Partir

Qu’on se le dise …

  • Jifmar ouvre un bureau aux Pays-Bas
    Jifmar Offshore Services s’implante aux Pays-Bas. La compagnie marseillaise, déjà présente à l’étranger, notamment aux Etats-Unis, en Écosse, au Congo ou encore au Gabon, va ouvrir un bureau (Jifmar Netherlands) non loin d’Amsterdam. Il... […]
  • Le chercheur Laurent Chauvaud raconte la coquille Saint-Jacques
    Dans « La coquille Saint-Jacques, sentinelle de l’océan », livre concis et tonique, on apprend comment la coquille se nourrit, comment ses stries nous renseignent sur sa croissance. Le chercheur Laurent Chauvaud explique l’origine du go... […]
  • Le nouveau bac de Seine en construction
    Le nouveau bac du département de Seine-Maritime prend forme. La construction du nouveau navire amphidrome est menée sur les deux sites du groupe BMA, le chantier Merré de Nort-sur-Erdre et Mecasoud à Saint-Nazaire. C'est le cabinet d'ar... […]

Archives

Les problèmes d’Alessandro

La drisse et/ou poulie ou son axe gennaker ont cassé il y a quelques heures, après le coucher de soleil. Je viens de terminer de remettre en état de marche le bateau avec la grand voile et le solent.
 

J'ai entendu un bruit puis j’ai vu que le gennaker était dans l'eau. Une fois dans l'eau, le gennaker a forcé sur le safran sous le vent car la voile a fini sous le bateau étant retenue par le point d'amure et par l'écoute. Le taquet du circuit de safran s'est cassé avec la chaussette du bout du circuit de safran et ainsi ils ont fait fusible pour le safran qui c'est partiellement levé.
 

J'ai abattu pour avoir le contrôle du bateau avec le safran au vent et j'ai affallé la grand voile. J'ai pu mettre en place deux circuit avec poulies sur le pont pour récupérer le gennaker, je suis allé quelques fois sur le bout dehors pour passer des bouts puis enlever la tension sur le point d'amure à l'aide d'un circuit renvoyé au winch et un anneau sur le bout dehors. A ce niveau, j'ai passé un circuit externe au bateau et attaché au point d'amure du gennaker. J'ai donc pu ouvrir l'emmagasineur sur le bout dehors, liberé l'amure et mettre en drapeau à l'arriere du bateau le gennaker.

A ce moment, c'était la nuit, j'ai récupéré le gennaker, mis de l’ordre à bord. J'ai repassé un nouveau circuit pour le safran et pour faire ça, j'ai du agrandir à l'aide de la perceuse un passage dans la boite du haut du safran car je n'avais plus de si petit diamètre. Le taquet du safran est explosé donc j'ai fait des noeuds pour mantenir la tension et la lame de safran est immergée. J'ai renvoyé la grand voile et déroulé le solent. En même temps, le pilote NKE a continué sans arrêt à se déclencher, des alertes d'hommes à la mer avec une alarme très forte (je crois que c'est à cause de la décharge des batteries des commandes à distance). Bon voilà, desolé car ce sont des mauvaises nouvelles et ça va me ralentir. Pour le moment plus de drisse de capelage (pour petit spi et petit gennaker) et plus de grand gennaker car il est dechiré...

Je prépare un thé chaud et le diner puis un peu de repos. Demain, je vais essayer de comprendre un peu mieux la situation drisse de capelage avec les jumelles.
 

Ciao
Alessandro