Partir

  • L’Italie ouvre ses ports aux rescapés en Méditerranée
    Rome a annoncé hier l'accueil des 121 rescapés en mer Méditerranée se trouvant à bord de l'Ocean Viking (pour 60 d'entre eux) opéré par SOS Méditerranée et Médecins Sans Frontières et de l'Alan Kurdi (pour les 61 autres) de l'ONG allemande Sea-Watch. L'Ocean Viking est arrivé à Pozzalo et l'Alan Kurdi à Messine. Le gouvernement […]
  • Ocea réalisera le nouveau patrouilleur des Affaires maritimes
    Mer et Marine a appris que le groupe vendéen Ocea est sorti vainqueur de l’appel d’offres pour réaliser le nouveau patrouilleur hauturier des Affaires maritimes. Prévu pour être basé à Marseille, il remplacera les vedettes régionales Ma... […]
  • Les grands fonds marins, quel avenir pour les ressources minérales?
    La production terrestre de certains matériaux essentiels au fonctionnement de nos technologies est aujourd’hui assurée majoritairement par un nombre restreint de pays, faisant courir le risque de ruptures dans la chaîne d’approvisionnem... […]

Archives

Vent, Voile, Vitesse

VENT, VOILE, VITESSE – 150 ans de records en mer, des clippers aux multicoques de Gérald Guétat.
Depuis plus de cent cinquante ans, des navires de toutes tailles se sont lancés dans des courses folles à la voile sur tous les océans du globe. Ce furent d’abord les grands voiliers de commerce qui tentèrent de rallier les ports dans les délais les plus brefs. Avec l’avènement de la vapeur, le yachting prit la relève dès les années 1880 avec les fameux défis entre goélettes américaines et anglaises, puis entre anglaises et françaises.

Mais le record de la traversée de l’Atlantique, établi en 1905, ne fut battu qu’en… 1980, par Eric Tabarly. Depuis, les plus grands multicoques transocéaniques affrontent régulièrement le chronomètre, autour du monde, avec équipage ou en solitaire, sur l’Atlantique ou sur bien d’autres parcours périlleux. En octobre 2001, le milliardaire aventurier Steve Fossett a relancé la compétition internationale en traversant l’Atlantique en quatre jours, au moment où Olivier de Kersauzon tirait ses premiers bords sur son nouveau trimaran géant Geronimo.