Qu’on se le dise …

  • Un second drone Camcopter S-100 pour la marine française
    Alors que ce système s'apprête à être de nouveau déployé sur le Dixmude, la Marine nationale va disposer d’un second drone aérien à voilure tournante du type Camcopter S-100. C’est en 2012 que la France a acquis un premier engin de ce t... […]
  • VAE Ausseur : «Il faut mettre les moyens pour l’action de l’Etat en mer»
    La zone Manche mer du Nord est une des plus fréquentées au monde : la sécurité maritime mais aussi les nouvelles menaces terroristes ou les conflits d'usage en font une région où l'action de l'Etat en mer est particulièrement sollicitée. Le vice-amiral d'escadre Pascal Ausseur, préfet maritime de la Manche et de la mer du […]
  • Saint-Nazaire construit son 50ème paquebot depuis le Sovereign
    Les chantiers nazairiens réalisent actuellement leur 50ème navire de croisière depuis le Sovereign of the Seas, mis en service en janvier 1988 et qui symbolise l’entrée du constructeur français dans l’ère des grands paquebots modernes. ... […]

Archives

Marins sans Frontières : Une quatrième vedette de sauvetage pour Madagascar

Depuis Toulon, où elle a été embarquée cette semaine sur le roulier MN Tangara, une ex-vedette corse de la SNSM va rejoindre Madagascar. Elle permettra d’étoffer le premier réseau de sauvetage en mer du pays, mis en place grâce à l’action de l’association française Marins Sans Frontières (MARSF).

La Diva, c’est son nom, est l’ancienne SNS 123 Notre-Dame de la Serra, construite en 1982 et qui était auparavant affectée à la station de sauvetage de Calvi. Cédée un peu plus tôt que prévu par la SNSM à Marins Sans Frontières, cette vedette en polyester de 13.3 mètres de long pour 4.2 mètres de large, équipée de deux moteurs de 250 kW, a été complètement révisée à Palavas-les-Flots par les bénévoles de l’association. Quatre d’entre eux, Marc Arav, Michel Horeau, Pierre Katz ainsi que Gérard d’Aboville, vice-président de MARSF, ont ensuite conduit la Diva jusqu’à la rade de Toulon. Ils y sont arrivés dimanche dernier, avec d’abord une étape à Port Pin Rolland pour tester au sec le ber qui sert de support à la vedette pendant le voyage vers l’océan Indien. L’ex-SNS 123 a ensuite été remise à l’eau afin de rallier la base navale (le ber étant transféré par la route). Après quelques sueurs froides liées à des problèmes logistiques, la vedette a finalement été grutée mercredi sur le pont du MN Tangara.

SNS 123 navire sur Marinas Yachting

La SNS 123 au moment de sa prise en main par Marins sans Frontières (©  MARSF)