Partir

  • Remorquage d’un vraquier en difficulté dans le DST du Pas-de-Calais
    Le samedi 22 février 2020 à 19h30, le centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage (CROSS) Gris-Nez constate que le vraquier SEA HERMES, battant pavillon Panama en provenance d’Espagne et en route vers la Pologne, a réduit subitement sa vitesse. Après prise de contact avec l'équipage du navire, ce dernier déclare qu’il subit une avarie […]
  • Remorquage d’un vraquier en difficulté dans le DST du Pas-de-Calais
    Le samedi 22 février 2020 à 19h30, le centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage (CROSS) Gris-Nez constate que le vraquier SEA HERMES, battant pavillon Panama en provenance d’Espagne et en route vers la Pologne, a réduit subitement sa vitesse. Après prise de contact avec l'équipage du navire, ce dernier déclare qu’il subit une avarie […]
  • Le BSAA Sapeur remorque un cargo au large d’Ouessant
    Le 22 février 2020, en début d’après-midi, le cargo Missouriborg informe le Centre Régional Opérationnel de Surveillance et de Sauvetage (CROSS) de Corsen d’une panne de propulsion, alors qu’il navigue dans le dispositif de séparation du trafic au large de l’île d’Ouessant.Sur ordre du préfet maritime de l’Atlantique par suppléance, le remorqueur Sapeur affrété par […]

Archives

Marseille : le Rhapsody a servi pendant un mois d’hôtel flottant

Paré d’une étonnante livrée évènementielle, le ferry Rhapsody, ex-Napoléon Bonaparte de la défunte SNCM, est une nouvelle fois revenu à Marseille le mois dernier. Il ne s’agissait pas, comme en janvier 2018, de réaliser un arrêt technique, qui a constituait le premier retour du navire dans la cité phocéenne depuis sa vente à l’armateur italien GNV en 2014. Cette fois, le Rhapsody a été affrété pour servir d’hôtel flottant.

Marseille : le Rhapsody a servi pendant un mois d’hôtel flottant

Paré d’une étonnante livrée évènementielle, le ferry Rhapsody, ex-Napoléon Bonaparte de la défunte SNCM, est une nouvelle fois revenu à Marseille le mois dernier. Il ne s’agissait pas, comme en janvier 2018, de réaliser un arrêt technique, qui a constituait le premier retour du navire dans la cité phocéenne depuis sa vente à l’armateur italien GNV en 2014. Cette fois, le Rhapsody a été affrété pour servir d’hôtel flottant.