Partir

Qu’on se le dise …

Archives

Mike Golding : « Je dois oublier Jean et faire ma propre course »

Nous avons réussi à attraper du vent la nuit dernière et nous progressons rapidement depuis.

Mais évidemment en disant ça le vent est devenu fuyant. Je viens de changer de voile en mettant le genoa et je commence déjà à le regretter un peu. C’est presque trop et je trouve que je ne me débrouillais pas si mal avec le solent. J’ai perdu du temps avec ce changement, mais je ne vais pas faire la manœuvre inverse tout de suite. Je vais garder cette voile pendant encore 4 heures et je verrais bien ce que ça donne.

Parfois j’ai la sensation d’en faire trop. Je dois oublier Jean et faire ma propre course, me relaxer par rapport à ça et laisser le bateau faire son travail. Il semble que nous allons encore rester ensemble pendant un moment.

(À propos de Jean-Pierre Dick, qui a perdu sa quille) C'est vraiment une très mauvaise nouvelle. Je pense à Jean-Pierre parce qu'il est un type adorable et qu’il veut vraiment terminer ce Vendée Globe.