• CGG : La flotte française confiée au Norvégien Eidesvik
    C’est l’épilogue d’une longue histoire qui pourrait se solder par la disparition définitive de la filière sismique française. Hier, CGG a annoncé avoir conclu un accord avec l'armement norvégien Eidesvik et ses créanciers nordiques pour la création d’une nouvelle société commune. Celle-ci détiendra les Geo Coral, Geo Caribbean, Geo Celtic, CGG Alizé et Oceanic Challenger, navires […]
  • Shortsea : Rhenus prend 40 % du groupe ARKON Shipping
    Le 21 mars, le groupe Rhenus a acquis 40 % des parts de l'entreprise ARKON Shipping GmbH & Co. KG dans le cadre d'une augmentation de capital et a créé une société d'investissement commune avec la compagnie maritime qui gère une flotte de plus de 120 navires.ARKON Shipping, fondée en 1995, est spécialisée dans les […]
  • Dissuasion nucléaire : 45 ans de patrouilles pour les SNLE français
    La Force océanique stratégique (FOST) célèbre ce mois-ci un triple anniversaire : les cinquante ans du lancement du Redoutable, tout premier sous-marin nucléaire lanceur d’engins français, le 29 mars 1967, les 45 ans de l’accomplissement de la première patrouille de ce même bâtiment et les 20 ans de la mise en service de son successeur, Le Triomphant. SNLE […]

Archives

Sovereign de Gray Design : la Rolls des Yachts

SOVEREIGN by Gray Design

Gray Design : Yacht de luxe Sovereign

Le défi : une tradition
C’est un challenge de se remettre en cause par un nouveau défi. C’est ce que Gray Design propose avec ce super yacht de 100 mètres. Les lignes totalement épurées du Sovereign ont été dessinées pour rois, reines et grands monarques pour lesquels, seul le meilleur est toléré.

L’une des prouesses est le maintient de trois ponts seulement  sur toute la longueur du yacht, ce qui lui donne un profil extrêmement bas par rapport aux normes actuelles et les échos de la conception automobile sont assourdissants. S’inspirant de la conception de limousines exceptionnelles, les proportions sont à la fois majestueuses et raffinées, tout en conservant  une allure athlétique qui augurent des transitions rapides entre les marinas.

Énergie propre
La liste des fonctionnalités est longue et plusieurs détails ne peuvent passer inaperçus au premier abord. L’éolienne dans le mât couplé avec des panneaux solaires couvrant le toit de l’approvisionnement en énergie propre au profit du yacht, pour les systèmes d’éclairage et d’alimentation de réserve laquelle peut être complétée chaque fois que le soleil brille ou que le vent souffle. Le couvercle rétractable à l’avant du bateau conserve la zone froide et peut être soulevé pour former un pare-soleil sur le jacuzzi lors d’une journée chaude. A l’extrémité arrière, la piscine à débordement peut garder l’eau circulant autour de la piste d’hélicoptère en verre renforcé pour une baignade revigorante. L’éclairage sur les bords de la piscine diffuse une lumière agréable dès la nuit tombée. Ces distinctions nocturnes signent alors les lettres de noblesse ce yacht de lumière, mouillé au large. Le pont supérieur accueille la suite des propriétaires, laquelle s’étend du pont arrière dont l’atrium situé sous la serre à la verticale de la cabine de pilotage. En outre, il y a 10 autres  suites assorties de nombreux privilèges, plus une discothèque, un cinéma,un  gymnase et une bibliothèque.

Classy Club
Le Beach Club situé au pont le plus bas riche en détails prestigieux savoure sont exposition dont la pièce maîtresse capte la lumière du ciel à travers le pont translucide du solarium. Des sculptures, sous inspiration du yacht lui même, décorent cet espace paré de riches ornementations et de luminaires de cristal. Le yacht est également équipé d’une pleine barre humide ainsi que des bains de chaque côté qui peut être se replier pour découvrir un espace de relaxation extrêmement spacieux à proximité de l’eau. Au delà des portes, vous trouverez un garage à l’hygrométrie régulée, approprié à la taille des bateaux qu’il emporte et bien rangés à l’intérieur de la coque.

Custom Limo
Pleinement dans le style de Gray Design, le Sovereign arrive avec son option toute personnelle, celle de la Limousine spécialement construite pour l’offre, laquelle trouvera sa place dans un garage situé le long du panneau d’ouverture à quai. Le véhicule peut aussi être levé jusqu’au quai grâce à ses grues de bord chaque fois qu’une excursion sera nécessaire autour de la zone portuaire.

Motorisation
Le Sovereign est alimenté par trois moteurs MTU et les vitesses de pointe sont estimées à 30 noeuds.

Spécifications

  • Largeur: 14 mètres
  • Tirant d’eau: 4,4 mètres
  • Capacité d’eau: 7500 litres
  • Capacité de carburant: 80 000 Litres
  • Moteurs: 3 x MTU
  • Vitesse: 30 noeuds
  • Design intérieur : Gray Design
  • Design extérieur  :Gray Design
  • Déplacement: 220 000 kg
  • Millésime : 2011

Gray Design : Yacht de luxe SovereignGray Design : Yacht de luxe SovereignGray Design : Yacht de luxe SovereignGray Design : Yacht de luxe SovereignGray Design : Yacht de luxe SovereignGray Design : Yacht de luxe Sovereign

Gray Design

Corse – Calvi : Trois personnes secourues à bord du yacht Maracana

Naufrage du yacht Maracana au large de Calivi en CorseLes secours maritimes ont été de nouveau exemplaires. Hier, deux personnes sur un navire en train de couler ont été sauvées au large de Calvi. C’est en milieu d’après-midi que le Cross-Med en Corse intercepte un message Mayday d’un yacht à moteur. Sans donner la raison de son appel, l’une des personnes à bord signale la position : 19 milles (35 km) de Calvi au nord-ouest. Mais la communication est difficile et le contact est perdu avec le navire.

Afin de se rendre compte de la situation, le Cross-Med en Corse recherche un moyen aérien à dépêcher sur zone. Un avion de la patrouille maritime Falcon 50 de la Marine nationale en mission au-dessus de la Méditerranée est dérouté. Dans le même temps, l’hélicoptère Dragon 20 (le Dragon 2B étant indisponible) décolle d’Ajaccio avec deux pompiers plongeurs.

À l’arrivée des secours, le Maracana était en train de couler par l’arrière. Il a finalement pu être remis à flot et remorqué jusqu’au port de Calvi.

Lire la suite sur Corse Matin

Faut-il se dépêcher d’acheter son yacht ? La TVA française sur les navires vue de Bruxelles

Il n’y a pas si longtemps, et à la demande d’un lecteur de ce blog, j’expliquais comment en appliquant la directive TVA, les acquéreurs de yachts en France pouvaient réaliser des économies substantielles sur la TVA (à savoir ne pas la payer) (ici). Globalement, on peut dire que le législateur français est assez réactif pour inventer une parade- souvent d’une étonnante complexité- à chaque organisation qui permet d’optimiser la fiscalité. Lorsqu’il n’y a pas de réaction, comme ici, ce n’est pas par incompétence du législateur (ou du gouvernement): c’est que les divers groupes de pression qui gravitent autour de Bercy obtiennent gain de cause. Entendons-nous, il est tout à fait normal, dans un système démocratique de faire valoir son opinion. En ce qui concerne les yachts, par exemple, il faut reconnaître que la construction navale est un secteur primordial pour l’économie française: il mérite l’oreille attentive et bienveillante de notre gouvernement. Il est normal dans une démocratie de décider qu’un petit régime fiscal de faveur est de nature à soutenir une économie qui en a besoin: après tout, les gens que vous voyez sur des énormes yachts ne sont que de simples preneurs d’une prestation de transport assurée par une société qui leur appartient (ou pas….)

Politiquement, la loi française est plutôt amusante: il faut quand même être génial, dans le contexte actuel, pour convaincre un gouvernement, qu’il est utile à l’économie de soutenir le pouvoir d’achat des acquéreurs de yachts

Surtout, la TVA est un impôt européen, c’est-à-dire normalisé par des directives européennes. La France doit, pour réglementer sa TVA, de la même manière que les autres Etats, appliquer les règles issues de la directive. Le législateur français ne peut, sous couvert d’une interprétation libérale d’une directive, accorder à certains, ce que la loi européenne interdit.

Ceci explique le Communiqué de Presse de la Commission Européenne suivant (ici) :

La Commission a décidé de saisir la Cour de justice au sujet de l’exonération de TVA appliquée par la France à certaines opérations concernant les bateaux en violation du droit de l’UE.

La directive TVA autorise, dans certaines conditions, l’exonération de TVA pour la livraison de biens destinés à l’avitaillement des bateaux affectés à la navigation en haute mer ainsi que les livraisons, transformations, réparations, entretiens et locations de ces bateaux.

Or la législation et la pratique administrative française va au-delà de ce qui est prévu par cette Directive et applique une exonération de TVA aux bateaux assurant un trafic rémunéré de voyageurs ou utilisés pour une activité commerciale, sans exiger qu’ils soient affectés à la navigation en haute mer.

La Commission a officiellement invité la France à modifier sa législation dans un délai de deux mois en mars 2010 (IP/10/296). Cette demande a été adressée sous la forme d’un avis motivé, qui constitue la deuxième étape de la procédure d’infraction. Dans les deux mois de l’avis motivé, aucune modification de la législation française n’a été effectuée.

Par cet exemple, on voit toute la complexité du fonctionnement de l’Europe:

  • des règles communes, mais des Etats qui les tirent à leur avantage (supposé…).;
  • une commission qui vieille, mais sans réel moyen de pression;
  • un parlement et des citoyens déconnectés des enjeux pratiques que véhiculent les normes en question;

Ainsi, le succès de Montebourg aux primaires, le recours en manquement contre le régime fiscal de TVA sur les yachts, conduit à une seule conclusion : c’est le moment d’acheter son yacht… histoire, pour certains, de se préparer à prendre le large …

Source : Stanislas Lhéritier
http://www.memento-patrimoine.com/2011/10/faut-il-se-depecher-dacheter-son-yacht.html

Le Paris Nautic 2011 interactif et innovant

Le Nautic 2011 : interactif et innovant

Nautic Paris 2011 - Porte de Versailles 3 - 11 décembre 2011Le Nautic – Le Salon Nautique International de Paris, place son édition 2011 sous le signe de l’innovation et de l’interactivité. Son nouveau visuel reflète ces tendances, tout comme la nouvelle formule du site internet, qui permet aux passionnés et aux professionnels de préparer dès l’été cet événement, véritable point d’orgue de la saison. Du samedi 3 au dimanche 11 décembre 2011, tous ceux qui naviguent ou en rêvent se retrouveront Porte de Versailles à Paris.

LE VISUEL 2011, RICHE EN COULEURS ET DYNAMIQUE
Le visuel officiel du Nautic 2011 est le reflet d’une volonté affichée de développer les animations du Salon. Après une période de « gros temps » économique, la plaisance veut retrouver le temps de la convivialité et du plaisir. Les couleurs du visuel évoquent un rassemblement festif où l’évasion, la glisse, la course, l’aventure et la croisière communient d’une même passion nautique. Quant à la Tour Eiffel, « l’amer » le plus populaire au Monde, elle rappelle qu’il s’agit du seul salon majeur toujours organisé au coeur d’une grande capitale.

LE SITE DU NAUTIC, DU CONTENU TOUTE L’ANNEE SUR LA TOILE
Le site est dorénavant actif toute l’année, reflet numérique et pérenne du grand rassemblement hivernal. Il s’enrichit de nouveaux contenus. Grâce aux partenariats noués avec les sites spécialisés comme SkippersTV, VoilesNews, HélicesNews, Moteur Boat, Mitchell Fishing, MonPermisBateau.com, Cabotages, SUPJournal, Nautic News ou encore Paris-Voile, le site du Nautic salonnautiqueparis.com propose un accès direct aux actualités des différents univers : voile, voile légère, tourisme, glisse, équipements, moteur et pêche. Des dossiers pratiques sont mis en ligne, et l’internaute peut suivre l’actualité de toutes les courses partenaires du Nautic en plus des actualités produits.

À PROPOS DU NAUTIC 2010 (50e édition)
Bilan du 50 ème Nautic – Salon Nautique International de Paris, la reprise se confirme.
Après une année hésitant entre reflux et retour de la croissance, le Nautic confirme nettement le retour de jours meilleurs. Les intempéries ont certes perturbé les visiteurs, mais ceux-ci se sont pressés en masse Porte de Versailles dès qu’ils le pouvaient. Les affaires ont été fructueuses, concrétisant la tendance de reprise apparue cet été.

La fréquentation du Nautic a été très bonne les jours où son accès était normal, avec environ 3% de visiteurs en plus les jours sans neige. Par exemple, plus de 30 000 visiteurs ont franchi les portes du Nautic les derniers vendredi et samedi. Par contre, le premier samedi et surtout le mercredi et le jeudi ont subi le barrage des intempéries de façon spectaculaire, avec près de 20% de baisse de fréquentation, du jamais vu en 15 ans ! Au total, et dans l’attente des chiffres du dernier dimanche, les organisateurs s’attendent à une baisse d’environ 5%, soit 225 à 227 000 visiteurs.

La reprise est surtout sensible au niveau de l’activité économique. La déclaration de Bruno Cathelinais, président du directoire du groupe Bénéteau donne le ton : Un très bon Salon de Paris, qui conforte notre objectif de croissance de 20% pour l’activité plaisance.

En motonautisme, le groupe Bénéteau annonce des ventes exceptionnelles pendant le Nautic, et d’une manière générale, les chantiers français ont de nouveau fait une véritable démonstration de force, avec notamment le lancement des grandes Jeanneau 510 et 500s, mais aussi le succès des Rhéa. La présence des présidents des grands chantiers nord-américains, et la présentation en avant première des nouveaux petits SeaRay, FourWinns et Bayliner témoigne de l’importance du Nautic sur la scène internationale. Les chiffres dévoilés par la Fédération des Industries Nautiques en ouverture du Salon confirmaient cette tendance à la reprise : Sur les 12 derniers mois, la production est repartie à la hausse pour les petits bateaux à moteur, le marché des pneumatiques restant stable. Autre indice très favorable, la forte progression des passages de permis bateau, avec +19%, laisse à penser que le motonautisme se prépare encore de très beaux jours.

Du côté des voiliers, le marché est plus stable, avec une prime évidente à la nouveauté. Les concepts innovants comme la gamme Sense de Bénéteau rencontrent un succès impressionnant, toutefois les offres plus classiques comme les Dufour 375 ou 445 ne sont pas en reste avec de très nombreuses ventes. Le meilleur salon nautique depuis longtemps confirment les commerciaux du chantier rochelais. Les voiliers de 9 à 12 m font toujours les plus gros volumes, avec une légère croissance de 3% de la production en 2010, mais les nouveaux petits bateaux comme le Django 7.70 font aussi fureur. Les multicoques poursuivent leur progression, notamment chez Lagoon avec les nouveaux 400 et 450, mais aussi chez Fountaine-Pajot et Nautitech.

Chez les équipementiers, l’humeur est au beau fixe aussi. Les rétrospectives d’électronique chez Navicom et d’accastillage chez Harken ou Seldén ont mis en valeur les dernières nouveautés et l’activité a été très soutenue. Grande satisfaction du côté du tourisme également, avec la Macif Centre de Voile qui a battu ses records de réservations et les loueurs qui ont fait le plein, de la Bretagne aux Seychelles, preuve que la pratique ne cesse de se développer. Ce 50 ème Nautic a aussi été marqué par des événements forts, comme la course de Stand Up Paddle de Naish sur la Seine et sur le grand bassin du Spot, la soirée des champions de la Fédération Française de Voile, la présence des Machines de Nantes et de très nombreuses annonces et conférences chez les collectivités locales. La couverture presse enregistre de son côté une forte progression, avec plus de 2000 sujets et de nombreuses émissions de radio et de télévision.


Le Nautic c’est…

  • Le rendez-vous annuel pour découvrir les nouveautés 2011 / 2012 dans le monde du nautisme.
  • Une véritable vitrine composée de près de 1 200 exposants et 1 400 marques pour une fréquentation de plus de 226646 visiteurs*.
  • 1 400 bateaux exposés dont près de 300 nouveautés
  • Plus de 600 bateaux à moteur
  • Près de 500 voiliers
  • 300 embarcations diverses (canoë-kayak, planche à voile)
  • Des conseils de professionnels.
  • Une ambiance conviviale, un rendez-vous d’amis et de passionnés des loisirs nautiques.
  • 3 pôles d’exposition :
    • Voile et Tourisme (Pavillon 1)
    • Motonautisme (Pavillons 2.2 et 4)
    • Équipements (Pavillon 2.1)

Le Nautic – Salon Nautique International de Paris, est un salon propriété de la Fédération des Industries Nautiques, organisé par Reed Expositions France, une division de Reed Business.

 

Grande soirée à bord d’un yacht jeudi 20 octobre 2011 sur le Vieux-Port de Marseille avec AKKA Technologies

AKKA Afterwork Marseille YachtAKKA Technologies organise une grande soirée le jeudi 20 octobre 2011 sur le Vieux Port de Marseille pour recruter des profils expérimentés.

AKKA Technologies, Groupe européen d’Ingénierie et de Conseil en Technologies, invite les candidats expérimentés en conception et calcul à une soirée Afterwork Recrutement à bord d’un yacht amarré dans le Vieux-Port de Marseille.
Lors de cet événement recrutement, une conférence aura également lieu autour des Nouvelles Technologies dans le monde de la voilure tournante.
  • Jeudi 20 octobre 2011 de 19h à 21h.
  • Entrée sur pré-inscription avant le 18 octobre 2011 auprès de m.spitzer@akka.eu