Partir

Qu’on se le dise …

Archives

Louis Burton dans l’attente

Nelson Burton, le frère de Louis, a pu nous donner quelques renseignements quant à la situation exacte en ce moment : « Je viens de l’avoir au téléphone. Dans la nuit, c’était impossible pour lui de faire un diagnostic précis car les points d’impact sur le hautban est difficile d’accès parce que c’est proche de l’eau et sous le vent donc c’est un point assez critique à atteindre. La procédure dans ce cas là : il prend des photos. Ces dernières sont en cours d’envoi et on devrait les recevoir d’ici quelques minutes. Elles vont ensuite partir chez notre équipe technique pour analyse . De ce que je peux déjà vous dire , il y a trois points d’impact sur le hautban. Deux qui  sembleraient ne pas être trop graves et un qui poserait plus de questions. Pour l’instant, pas de décision quant au fait qu’il continue la course ou s’il décide de rentrer. On attend cette analyse de photos de la part de notre équipe technique qui nous permettra d’y voir vraiment plus clair pour pouvoir vous donner une décision définitive dans les prochaines minutes. Là il s’est reposé quelques heures parce qu’il était assez atteint émotivement par son accident. »

Message de la nuit de Javier "Bubi" Sansó (ACCIONA 100% EcoPowered)

Bonjour tout le monde depuis ACCIONA 100% EcoPowered.

Aujourd’hui j’ai passé une journée épuisante et n’ai pas été tr§s efficace... Je n’ai pas arrêté, je n’ai même pas mangé. J’ai juste grignoté entre mes manœuvres.

Donc tu peux penser que c’est assez stressant, mais je pense que je vois enfin le bout du tunnel… et le vent arrive… ou au moins ce qui ressemble à du vent !

La quille a eu une journée énergique avec plusieurs changements de directions.

J’ai tiré le gennaker et pour être capable de t’envoyer ce mail, j’ai dû aller sur le pont quatre ou cinq fois. Le vent vient et tourne. Mais j’espère qu’il va se calmer et que je vais pouvoir me diriger plein ouest pour essayer d’attraper le front qui arrive et de descendre vers le sud aussi vite que possible.

Je viens juste d’apprendre pour Kito de Pavant, il doit être très déçu. Ce qu’il vient de vivre est l’un de mes pires cauchemars. Mais heureusement il n’a rien et n’a pas été blessé.

Je voudrais aussi envoyé une bise à Marc qui doit aussi être effondré après tant de mois d’efforts et de préparations. C’est horrible de devoir abandonner si tôt.

Je vous embrasse tous depuis ACCIONA 100% EcoPowered

Bubi

Bulletin météo du 14 Novembre 2012.

Mano à mano à distance

Ils l’attendaient avec impatience cette bascule pour enfin mettre du sud dans leur route et choquer les écoutes. Pour 7 skippers, le cap est plus ouvert, mais le plus prompt dans cette histoire n’est autre qu’Armel Le Cleac’h (Banque Populaire) qui file rapidement vers le sud et reprend déjà la deuxième place au classement général avec 20 milles de mieux en 4 heures par rapport à François Gabart (Macif) toujours en attente de la rotation. Les comptes des options pourront alors se faire, mais il est déjà clair et net que la route de Banque Populaire n’était pas la plus mauvaise. Derrière Macif, 5 solitaires attendent aussi la rotation, Cheminées Poujoulat (3e), SynerCiel (4e), Gamesa (5e) et Akéna Vérandas (7e).

Premier à avoir optionné dans l’ouest, PRB n’ a pas eu autant de dividendes que prévu et navigue désormais avec un groupe composé de Virbac Paprec 3, Maitre CoQ et Hugo Boss. La mer désordonnée ne favorise pas les longs surfs espérés, mais les moyennes augmentent au fil des heures. Sinon peu de changements pour le reste de la flotte qui se bat contre les zones de calmes pour Initaitives Cœur et Team Plastique à l’est, ou accélère avec l’arrivée du front comme Acciona (11e), Mirabaud (12e), Savéol (13e), Energa (17e) et Votre Nom Autour du Monde (18e).

 

Le mot de la nuit de Mike Golding (Gamesa)

« Tout va bien ce matin. Ça secoue un peu, on est au près. Nous avons passé le plus dur de la zone de vents faibles. J’ai 20 nœuds maintenant. Ce n’est pas trop mal. Difficile de dire ce qui va se passer avec les bateaux plus au nord. Pour être honnête, je n’ai pas fait leurs routages. On verra bien. Ils toucheront la rotation plus rapidement, mais je ne sais pas ce que ça va donner. Bonne nuit, mais active. Je suis passé du spi, au petit gennaker puis au génois, solent et de grand-voile haute à un puis deux ris. Donc, je suis un peu fatigué. Ça a été une longue session. Là, je fais des siestes de chat devant la table à carte. »