Partir

  • Pilotes maritimes : renouveler la pyramide des âges
    Le 105è congrès de la Fédération française des pilotes maritimes a permis de faire le point sur la situation sociale de cette profession. La réforme de la retraite actuellement en courts avec le gouvernement et le besoin de renouveler l... […]
  • Hydrolien : Sabella et Akuo s’associent pour Ouessant
    Adieu les vœux pieux du partenariat, place au concret : les contrats. Ce mercredi après-midi, au port de Brest, l’entreprise brestoise Sabella et Akuo Energy, premier producteur indépendant d’énergie renouvelable en France, ont signé une première convention portant sur le développement du « projet Phare ». Lire la suite de Hydrolien : Sabella et Akuo s'associent pour Ouessant […]
  • Le Yantian Express est enfin arrivé à Halifax
    Le 3 janvier dernier le Yantian Express, porte-conteneurs de l’armement allemand Hapag-Lloyd était victime d’un incendie de conteneurs au milieu de l’Atlantique alors qu’il se dirigeait vers Halifax au Canada. En proie aux flammes et en... […]

Archives

Boissières croise Tristan da Cunha (VIDEO)

Comme Mike Golding, Arnaud Boissières a eu la chance de croiser l'île la plus isolée du monde, celle de Tristan da Cunha.

Bulletin météo du 4 Décembre 2012.

La nuit compliquée de Mike Golding

« Nous sommes passés d’un Code 3 à un Code 7, avec un ris, puis deux ris. Je me couché deux fois sur l'eau. Ce n'était pas tant à cause de la taille de la voilure, mais plutôt à cause de la mer qui était forte, dans un état chaotique et les vagues nous ont fait chaviré deux fois. Nous avancions autour de 30 nœuds et c’était très compliqué de trouver la bonne combinaison de voiles.


Ces conditions étaient prévues, mais avec un peu plus de rafales. Quand s'est couché, il y avait des pointes à 40 nœuds et des forts changements de direction. Donc, ce n’était pas très propice à la navigation rapide et nous avons dû faire un peu marche arrière. »

Nuit agitée pour Bernard Stamm

Bonjour,

Nuit agitée à bord de Cheminées Poujoulat. Agitée et humide. Je suis au portant avec du vent entre 20 et 28 nœuds. Ça  glisse pas mal, il fait beau en plus, donc c'est le bonheur. Hier en début de nuit, j'ai eu une mer très difficile. C'était une mer où les vagues se croisent, du coup elle était totalement désordonnée.

Au portant, le bateau faisait des sauts de vagues impressionnants et quand il retombait avec force dans le creux de la vague, ça faisait un vacarme inquiétant. Puis ça s'est rangé, petit à petit. C’est passé par un stade où Cheminées Poujoulat butait systématiquement dans la vague suivante après le surf. Résultat, des mètres cubes d'eau sont passés sur le pont.

Là, ça va bien. J'ai l'impression qu'on avance sensiblement à la même vitesse que le système et que le vent peine à s'établir correctement.

Bonne journée

 

Bernard

Les marins, ces héros…

La nuit n’a pas du être de tout repos pour les skippers du Vendée Globe. En tête, les grains et la mer creusée contraignent les marins à des changements de voile incessants. Tandis que les lochs reprennent de la couleur à l’arrière de la flotte qui s ‘échappe enfin de l’anticyclone, Mike Golding (Gamesa), Jean Le Cam (Synerciel) et Dominique Wavre (Mirabaud) passent ce matin la première porte des glaces.