Partir

  • Qu’est devenu le CGM La Pérouse ?
    En 1986, la Compagnie Générale Maritime passait commande d’un navire unique auprès des chantiers sud-coréens Samsung H.I de Geoje Island. Nous assistions d’ailleurs à cette époque au début d’une ère nouvelle, celle de la montée en puiss... […]
  • Plastique : Une menace majeure pour la faune des Galapagos
    Juste armés de gants, gardes du parc des Galapagos et bénévoles combattent un monstre créé par les humains : des tonnes de plastique que les courants marins poussent jusque dans les estomacs des animaux uniques de cet archipel de l’océa... […]
  • Pêche : Les commandes de bateaux affluent en Bretagne
    Comme Gléhen, qui lançait jeudi un nouveau bateau de pêche au Guilvinec, la plupart des chantiers navals bretons ont un carnet de commandes bien rempli. Surtout pour la pêche artisanale, car la perspective du Brexit inquiète davantage l... […]

Archives

Point de règlement : 10 jours pour repartir des Sables d’Olonne

Le règlement en vigueur depuis la première édition du Vendée Globe, indique notamment que tous les concurrents ayant pris le départ de la course ont le droit de revenir aux Sables d’Olonne pour n’importe quel motif et autant de fois qu’ils le veulent. Ils auront cependant l’obligation de repartir dans les 10 jours ayant suivi le départ initial, soit le 20 novembre 2012 à 13h02 au plus tard. Notons qu’un bateau n’aura le droit de repartir qu’après l’accord de la Direction de Course, qui lui indiquera également l’heure à laquelle il pourra regagner la mer. Lors de l’édition précédente, Michel Desjoyeaux était revenu aux Sables d’Olonne après avoir parcouru 200 milles et était reparti avec 48 heures de retard sur ses concurrents, avant de finalement remporter l’épreuve.

Roland Jourdain invité de la vacation du jeudi 15 novembre 2012

Roland Jourdain, double vainqueur de la Route du Rhum en 2006 et 2010 et trois participations au Vendée Globe en 2000, 2004 et 2008, sera l’invité de la vacation du jeudi 15 novembre 2012 à 12h30.

Gabart et De Broc à fond

Au classement de midi en ce 4e jour de course, les conditions se sont nettement durcies. 90 % de la flotte doit faire face à une mer « casse bateau » rendant le moindre déplacement périlleux. Dans ces conditions François Gabart garde le sourire d’autant qu’il conserve et assure sa place de leader. Armel Le Cleac’h et Bernard Stamm tente de garder le rythme à une quarantaine de milles derrière. En 7e position, Vincent Riou pointe à 104 milles et ouvre la route d’un groupe composé de Jean Pierre Dick, Jérémie Beyou, Alex Thomson, Javier Sanso et Dominique Wavre. Mais le fait marquant de ces derniers jours est la belle progression de Bertrand de Broc qui s’empare de la 17e place aux dépens de Zbigniew Gutkowski. Sur 24 heures, De Broc réalise la meilleure progression avec 255 milles contre 223 pour le leader François Gabart.

Louis Burton dans l’attente

Nelson Burton, le frère de Louis, a pu nous donner quelques renseignements quant à la situation exacte en ce moment : « Je viens de l’avoir au téléphone. Dans la nuit, c’était impossible pour lui de faire un diagnostic précis car les points d’impact sur le hautban est difficile d’accès parce que c’est proche de l’eau et sous le vent donc c’est un point assez critique à atteindre. La procédure dans ce cas là : il prend des photos. Ces dernières sont en cours d’envoi et on devrait les recevoir d’ici quelques minutes. Elles vont ensuite partir chez notre équipe technique pour analyse . De ce que je peux déjà vous dire , il y a trois points d’impact sur le hautban. Deux qui  sembleraient ne pas être trop graves et un qui poserait plus de questions. Pour l’instant, pas de décision quant au fait qu’il continue la course ou s’il décide de rentrer. On attend cette analyse de photos de la part de notre équipe technique qui nous permettra d’y voir vraiment plus clair pour pouvoir vous donner une décision définitive dans les prochaines minutes. Là il s’est reposé quelques heures parce qu’il était assez atteint émotivement par son accident. »

Message de la nuit de Javier "Bubi" Sansó (ACCIONA 100% EcoPowered)

Bonjour tout le monde depuis ACCIONA 100% EcoPowered.

Aujourd’hui j’ai passé une journée épuisante et n’ai pas été tr§s efficace... Je n’ai pas arrêté, je n’ai même pas mangé. J’ai juste grignoté entre mes manœuvres.

Donc tu peux penser que c’est assez stressant, mais je pense que je vois enfin le bout du tunnel… et le vent arrive… ou au moins ce qui ressemble à du vent !

La quille a eu une journée énergique avec plusieurs changements de directions.

J’ai tiré le gennaker et pour être capable de t’envoyer ce mail, j’ai dû aller sur le pont quatre ou cinq fois. Le vent vient et tourne. Mais j’espère qu’il va se calmer et que je vais pouvoir me diriger plein ouest pour essayer d’attraper le front qui arrive et de descendre vers le sud aussi vite que possible.

Je viens juste d’apprendre pour Kito de Pavant, il doit être très déçu. Ce qu’il vient de vivre est l’un de mes pires cauchemars. Mais heureusement il n’a rien et n’a pas été blessé.

Je voudrais aussi envoyé une bise à Marc qui doit aussi être effondré après tant de mois d’efforts et de préparations. C’est horrible de devoir abandonner si tôt.

Je vous embrasse tous depuis ACCIONA 100% EcoPowered

Bubi