Partir

Archives

Ushuaïa : Le port fait de la place pour accueillir plus de navires de croisière

Pour anticiper la hausse sensible du nombre de navires de croisière qui vont le fréquenter, notamment pour des voyages vers l’Antarctique, le port d’Ushuaïa, à l’extrême sud de l’Argentine, a entrepris d’accroître son linéaire de quais disponible. A cet effet, un accord a notamment été trouvé avec la marine argentine pour déplacer un dry dock inutilisé depuis une vingtaine d’années.

Le Charles de Gaulle déployé jusqu’en Asie

Fraîchement sorti de sa refonte à mi-vie, le porte-avions français se prépare pour son premier déploiement depuis 2016. Alors que le Charles de Gaulle s’entraine actuellement au large de Toulon avec une demi-douzaine d’autres bâtiments français et étrangers (dont deux frégates italiennes, une espagnole et un destroyer américain) dans le cadre de l’exercice FANAL, le groupe aéronaval partira peu après pour une mission de plusieurs mois.

Le trafic du port de Brest à la hausse en 2018

Les tonnages ayant transité par le port de Brest, premier port breton, ont progressé de 16 % à 2 800 000 tonnes en 2018. Le chantier du projet de développement du port et du terminal EMR a eu un impact favorable sur ce résultat. Hors chantier, la progression des tonnages ressort à + 6,7 %.

Un article d’Hervé Deiss du nouveau site Ports & Corridors :

Situation difficile à Gênes pour l’équipage du ferry marocain Le Rif

Ancien navire des services transmanche parti pour le Maroc au début des années 2000, le ferry Le Rif est immobilisé depuis plusieurs mois en Italie. Il se trouve actuellement à Gênes où la vingtaine de marins marocains qui constituent son équipage sont bloqués à bord dans une situation difficile. « Les hommes qui ne survivent que grâce à la solidarité des employés qui travaillent dans les cales sèches du port », expliquent nos confrères italiens du The  Medi Telegraph.

Clemessy achève l’arrêt technique du nouvel affrété d’Airbus

Arrivé le 29 décembre à Saint-Nazaire, le roulier Wedellsborg a effectué avec succès le week-end dernier une série d’essais en mer suite à un important arrêt technique assuré par Clemessy Services, filiale du groupe Eiffage. Le chantier, réalisé en cale sèche dans la forme 1 du bassin de Penhoët, a notamment porté sur l’installation de systèmes de lavage des fumées (scrubbers) et d’un nouveau dispositif de traitement des eaux de ballastage. Ces équipements ont pu être testés avec succès lors de la sortie d’essais, qui a duré une douzaine d’heures.