• Update on Brazil’s submarine programme
    Today we take you to a construction site that is both monumental and unique. We are off to Itaguaí, 70km south-west of Rio de Janeiro to report progress on the most comprehensive naval technology transfer programme to date. It is here that Brazil will launch its next-generation submarines from a brand spanking new submarine shipyard […]
  • Energy Observer named in Paris
    Energy Observer, the first energy self-sufficient boat powered solely by renewable energies and hydrogen was officially named in Paris on 6 July after sailing from Saint-Malo to the mouth of the Seine, then up the Seine to the French capital.The boat was built in Canada in 1983 as a maxi-catamaran (length: 30.5m, beam:12.8m). In 1994, […]
  • More tests for Polar Pod
    Work continues on the Polar Pod, a brainchild of intrepid French adventurer, scientist, medico and sailor Jean-Louis Etienne. Following concept testing in 2014, a new model of the Polar Pod spar-buoy laboratory recently underwent tank t... […]

Archives

Bernard Stamm heureux

Bonjour, Bonne nouvelle ce matin en recevant le fichier des classements. Le vent commence à mollir sérieusement. On pourra compter les points de chacun qu'une fois la porte franchie et quand on aura retouché le vent de nouveau. En attendant, ça fait du bien. En tête du Vendée Globe dans l'Indien, ce n'est pas rien. C'est aussi un petit répit concernant la vie à bord. Les conditions sont plus légères et la vie plus facile. Quand le bateau file à vingt nœuds - ce qui est permanent quand il y a de l'air - les conditions de vie sont très difficiles. Je ne sais pas comment c'est chez les autres, je pense que ça doit être un peu pareil. Ils ne sont pas sur des yachts de croisière. Même avec plus ou moins de confort, je pense que ça reste bien extrême. Cette nuit, j'ai croisé le signal AIS de MACIF. Ça aussi c'est incroyable ! Je crois qu'il a croisé à un ou deux milles derrières moi. Après quelques semaines de course, c’est fou ! Nous étions ensemble, à Niort, quelques jours avant le départ de la course, pour une soirée Poujoulat-Macif. A ce moment, nous étions loin de penser que plusieurs fois pendant cette course, nous serions assez proches pour nous voir ou en tous cas se parler à la VHF. C'est énorme! Voilà, j’y retourne, bonne journée ! Bernard

Un bonjour en passant…

Au petit jour, à 3 heures du matin (heure française), Dominique Wavre (Mirabaud) découvre dans son tableau arrière son ami Jean Le Cam (Synerciel). Une rencontre improbable au milieu de l’océan Indien, qui en dit long sur la régate acharnée que se livrent les skippers autour du globe. Même étonnement chez Bernard Stamm (Cheminées Poujoulat) : «Cette nuit, j'ai croisé le signal AIS de Macif. C'est incroyable, je crois qu'il a croisé à un ou deux milles derrière moi. Après quelques semaines de course !!! Nous étions ensemble à Niort quelques jours avant le départ de la course pour une soirée Poujoulat-Macif. A ce moment là, nous étions loin de penser que plusieurs fois pendant cette course, nous serions assez proches pour nous voir, ou en tous cas se parler à la VHF. C'est énorme !».