• Samuel de Champlain : LMG Marin détaille le chantier de conversion GNL
    C’est une grande première que s’apprête à vivre la drague Samuel de Champlain. Cet été, le navire, qui opère dans le port de Nantes Saint-Nazaire et l’estuaire de la Seine, va rejoindre le chantier Damen de Dunkerque pour un arrêt de trois mois visant au remplacement de sa propulsion diesel par des moteurs fonctionnant au […]
  • La Méridionale : Un an de branchement au courant quai
    La Méridionale vient de boucler sa première année d’alimentation de sa flotte par courant quai lors des escales à Marseille. Une démarche pionnière en France, au moment où les émissions des navires préoccupent de plus en plus l’opinion publique et notamment dans la région marseillaise. Cette expérience montre que le passage à l’alimentation en courant […]
  • Le cargo Burhan Dizman 3 a rejoint Ajaccio après son avarie de propulsion
    Ce matin, le cargo BURHAN DIZMAN 3 en provenance de Fos sur mer s’est retrouvé en danger au large des côtes de Propriano suite à une avarie de sa propulsion. Le préfet maritime de la Méditerranée a dépêché plusieurs moyens étatiques et pris les dispositions réglementaires pour faire cesser tout danger. Lire la suite de […]

Archives

Le bonjour de Sam Davies

Nous continuons notre lente progression vers la France et nous sommes maintenant en plein Golfe de Gascogne. Après deux journées assez frustrantes passées trop près des côtes avec peu de vent, nous sommes maintenant prêts pour le kite-surf! Le projet kite-surf IMOCA 60 est dirigé par Seb Veniard et Gerald Veniard et a été financé grâce à Temmos Groupe, avec qui j’ai fait connaissance lors d’un agréable séjour à l’Aigle des Neiges à Val d'Isère! On n’en est qu’au début du projet. Nous utilisons du matériel standard de kite-surf donc on est en pleine découverte avec des tests et des essais à la fois amusants, intéressants et un peu dangereux! Du coup, on a un kite avec un petit trou, un kite avec un filin cassé, des filins emmêlés et pas mal d’accidents de kite! Heureusement, rien sur la quille ou les safrans (ouf!), personne ne s’est fait mal et je dois bien dire que pendant les trois heures de test, on ne s’est pas vraiment rapprochés de la France! En même temps, on a beaucoup appris aujourd’hui et on fera une autre série de tests demain en s’appuyant sur ce qu’on a vu aujourd’hui. À la fin de notre séance de kite, nos deux "Mc Gyvers" étaient un peu déçus de ne pas avoir eu plus d’heures de vol et assez crevés. Je leur ai donc proposé de partager avec eux mon repas de Noël et la petite bouteille de vin rouge pour leur redonner le moral. On a donc dégusté notre bœuf-carottes (Merci Pascal Thailander) accompagné de pâtes devant un magnifique coucher de soleil avec des dauphins autour de nous. Et on a fini avec des After Eights ! À bientôt, Sam, R1, Gerald et Seb.