Partir

Qu’on se le dise …

  • Scrubbers : LAB, filiale de CNIM, équipe Hapag-Lloyd
    L’armateur allemand Hapag Lloyd a commandé 10 scrubbers à LAB, la filiale lyonnaise du groupe CNIM. Ces systèmes DeepseaBlue Lab, fabriqués en composite, seront off line, c’est-à-dire qu’ils seront déportés, fonctionneront en boucle ouv... […]
  • Espagne : Feu vert au programme des frégates F110
    Le gouvernement espagnol a acté, le 14 décembre, le lancement l’an prochain de plusieurs programmes militaires représentant un investissement de 7.3 milliards d’euros. Le principal projet est celui des cinq nouvelles frégates du type F1... […]
  • Pilotes de Loire : Nouvelle vedette et renouvellement de la drome de la Couronnée
    Chantiers Bernard réalise une nouvelle pilotine pour la station de la Loire. Le constructeur lorientais devrait livrer cette nouvelle unité à partir de mars 2019. La Concorde, ce sera son nom, est un sistership de la Gavy, réceptionnée ... […]

Archives

MyFerryLink : Le dernier protocole d’accord pourra-t-il être adopté ?

Les Berlioz et Rodin bloqués depuis le 29 juin par le Syndicat Maritime Nord, alors même qu’ils sont affrétés par DFDS. Le port de Calais perturbé pendant l’été par des manifestations. La SCOP SeaFrance liquidée le 31 juillet, provoquant le licenciement de 487 personnes. Et le cabinet du ministre des Transports qui joue les pompiers et organise, depuis début juillet, des réunions de négociation entre toutes les parties prenantes, pour trouver des solutions. Qui ont toutes, jusqu’ici, échoué. Comme l’avait annoncé Eric Vercoutre, patron du SMN,  l’été calaisien a été chaud.

[…]

MyFerryLink : Le dernier protocole d’accord pourra-t-il être adopté ?

Les Berlioz et Rodin bloqués depuis le 29 juin par le Syndicat Maritime Nord, alors même qu’ils sont affrétés par DFDS. Le port de Calais perturbé pendant l’été par des manifestations. La SCOP SeaFrance liquidée le 31 juillet, provoquant le licenciement de 487 personnes. Et le cabinet du ministre des Transports qui joue les pompiers et organise, depuis début juillet, des réunions de négociation entre toutes les parties prenantes, pour trouver des solutions. Qui ont toutes, jusqu’ici, échoué. Comme l’avait annoncé Eric Vercoutre, patron du SMN,  l’été calaisien a été chaud.

[…]