Qu’on se le dise …

  • Naval Group livre sa première Gowind à l’Egypte
    Mois de 28 mois après la découpe de sa première tôle, l’Elfateh, toute première corvette du type Gowind 2500 construite par Naval Group, a fait ses adieux à Lorient ce week-end. Entre les mains de son équipage égyptien, le bâtiment fait maintenant route vers la Méditerranée, où il va rejoindre la base navale d’Alexandrie. Lire […]
  • Le BPC Tonnerre est arrivé à Saint-Martin
    Parti le 13 septembre de Toulon, le bâtiment de projection et de commandement Tonnerre est arrivé ce week-end à Saint-Martin, où il débarque d’importants moyens destinés à la reconstruction de l’île dévastée le 4 septembre par l’ouragan Irma. Emportant à son bord un catamaran (EDAR) et deux chalands de débarquement (CTM), le BPC de la […]
  • Un troisième patrouilleur du type PLG sera construit pour les Antilles
    Alors que le BPC Tonnerre est arrivé à Saint-Martin, la ministre française des Armées a annoncé hier la commande d’un nouveau patrouilleur qui viendra dès 2019 renforcer les moyens de la Marine nationale aux Antilles. Lire la suite de Un troisième patrouilleur du type PLG sera construit pour les Antilles […]

Archives

MyFerryLink : Le dernier protocole d’accord pourra-t-il être adopté ?

Les Berlioz et Rodin bloqués depuis le 29 juin par le Syndicat Maritime Nord, alors même qu’ils sont affrétés par DFDS. Le port de Calais perturbé pendant l'été par des manifestations. La SCOP SeaFrance liquidée le 31 juillet, provoquant le licenciement de 487 personnes. Et le cabinet du ministre des Transports qui joue les pompiers et organise, depuis début juillet, des réunions de négociation entre toutes les parties prenantes, pour trouver des solutions. Qui ont toutes, jusqu’ici, échoué. Comme l’avait annoncé Eric Vercoutre, patron du SMN,  l’été calaisien a été chaud.

MyFerryLink : Le dernier protocole d’accord pourra-t-il être adopté ?

Les Berlioz et Rodin bloqués depuis le 29 juin par le Syndicat Maritime Nord, alors même qu’ils sont affrétés par DFDS. Le port de Calais perturbé pendant l'été par des manifestations. La SCOP SeaFrance liquidée le 31 juillet, provoquant le licenciement de 487 personnes. Et le cabinet du ministre des Transports qui joue les pompiers et organise, depuis début juillet, des réunions de négociation entre toutes les parties prenantes, pour trouver des solutions. Qui ont toutes, jusqu’ici, échoué. Comme l’avait annoncé Eric Vercoutre, patron du SMN,  l’été calaisien a été chaud.