Partir

Qu’on se le dise …

  • La Thalassa part suivre les poissons bleus dans le golfe de Gascogne
    La pêche durable au cœur d’une collaboration entre scientifiques et pêcheurs professionnels. Thalassa, navire de la Flotte océanographique française opérée par l’Ifremer, sillonnera le golfe de Gascogne du 26 avril au 27 mai, accompagné... […]
  • GTT : nouvelle commande pour la conception des cuves d’un méthanier
    GTT a reçu une commande de Hyundai Samho Heavy Industries (HSHI) pour la conception des cuves d’un méthanier pour le compte de l’armateur japonais Nippon Yusen Kaisha (NYK).Le système de confinement à membranes Mark III Flex de GTT a été retenu pour équiper le méthanier d’une capacité de 174.000 m3. La livraison du navire est […]
  • Nantes : le Seamen’s Club inaugure son nouveau foyer
    L’association Nantes Port Accueil a inauguré le 17 avril son tout nouveau foyer dédié à l’accueil des marins de navires en escale sur les terminaux amont du Grand Port Maritime de Nantes Saint-Nazaire. La construction du local, install... […]

Archives

Neopolia donne naissance à un second navire fluvial

Après le Loire Princesse l’an dernier, le groupement d’entreprises Neopolia est en train d’achever à Saint-Nazaire la construction d’un second navire de croisière fluvial. Commandé comme son aîné par l’armateur alsacien CroisiEurope, l’Elbe Princesse a été mis à flot jeudi dernier. On s’en souvient, le Loire Princesse avait vu sa coque réalisée par Mécasoud en quatre blocs. Ceux-ci avaient été transportés par voie routière jusqu’à la forme de construction de STX France, où ils avaient été assemblés avant la mise à l’eau du navire.

[…]

Neopolia donne naissance à un second navire fluvial

Après le Loire Princesse l’an dernier, le groupement d’entreprises Neopolia est en train d’achever à Saint-Nazaire la construction d’un second navire de croisière fluvial. Commandé comme son aîné par l’armateur alsacien CroisiEurope, l’Elbe Princesse a été mis à flot jeudi dernier. On s’en souvient, le Loire Princesse avait vu sa coque réalisée par Mécasoud en quatre blocs. Ceux-ci avaient été transportés par voie routière jusqu’à la forme de construction de STX France, où ils avaient été assemblés avant la mise à l’eau du navire.

[…]