Partir

Qu’on se le dise …

  • Scrubbers : LAB, filiale de CNIM, équipe Hapag-Lloyd
    L’armateur allemand Hapag Lloyd a commandé 10 scrubbers à LAB, la filiale lyonnaise du groupe CNIM. Ces systèmes DeepseaBlue Lab, fabriqués en composite, seront off line, c’est-à-dire qu’ils seront déportés, fonctionneront en boucle ouv... […]
  • Espagne : Feu vert au programme des frégates F110
    Le gouvernement espagnol a acté, le 14 décembre, le lancement l’an prochain de plusieurs programmes militaires représentant un investissement de 7.3 milliards d’euros. Le principal projet est celui des cinq nouvelles frégates du type F1... […]
  • Pilotes de Loire : Nouvelle vedette et renouvellement de la drome de la Couronnée
    Chantiers Bernard réalise une nouvelle pilotine pour la station de la Loire. Le constructeur lorientais devrait livrer cette nouvelle unité à partir de mars 2019. La Concorde, ce sera son nom, est un sistership de la Gavy, réceptionnée ... […]

Archives

Neopolia donne naissance à un second navire fluvial

Après le Loire Princesse l’an dernier, le groupement d’entreprises Neopolia est en train d’achever à Saint-Nazaire la construction d’un second navire de croisière fluvial. Commandé comme son aîné par l’armateur alsacien CroisiEurope, l’Elbe Princesse a été mis à flot jeudi dernier. On s’en souvient, le Loire Princesse avait vu sa coque réalisée par Mécasoud en quatre blocs. Ceux-ci avaient été transportés par voie routière jusqu’à la forme de construction de STX France, où ils avaient été assemblés avant la mise à l’eau du navire.

[…]

Neopolia donne naissance à un second navire fluvial

Après le Loire Princesse l’an dernier, le groupement d’entreprises Neopolia est en train d’achever à Saint-Nazaire la construction d’un second navire de croisière fluvial. Commandé comme son aîné par l’armateur alsacien CroisiEurope, l’Elbe Princesse a été mis à flot jeudi dernier. On s’en souvient, le Loire Princesse avait vu sa coque réalisée par Mécasoud en quatre blocs. Ceux-ci avaient été transportés par voie routière jusqu’à la forme de construction de STX France, où ils avaient été assemblés avant la mise à l’eau du navire.

[…]