• La Méridionale : Un an de branchement au courant quai
    La Méridionale vient de boucler sa première année d’alimentation de sa flotte par courant quai lors des escales à Marseille. Une démarche pionnière en France, au moment où les émissions des navires préoccupent de plus en plus l’opinion publique et notamment dans la région marseillaise. Cette expérience montre que le passage à l’alimentation en courant […]
  • Le cargo Burhan Dizman 3 a rejoint Ajaccio après son avarie de propulsion
    Ce matin, le cargo BURHAN DIZMAN 3 en provenance de Fos sur mer s’est retrouvé en danger au large des côtes de Propriano suite à une avarie de sa propulsion. Le préfet maritime de la Méditerranée a dépêché plusieurs moyens étatiques et pris les dispositions réglementaires pour faire cesser tout danger. Lire la suite de […]
  • Spindrift : « Ce démâtage est incompréhensible »
    Alors qu'il se rendait sur la ligne de départ du Trophée Jules-Verne à Ouessant, le maxi-trimaran Spindrift a démâté, lundi à 16 h, en mer d'Iroise. Un rude coup pour le skipper Yann Guichard qui ne sait pas pourquoi le mât est tombé. "C'est incompréhensible ! Lire la suite de Spindrift : "Ce démâtage est […]

Archives

Neopolia donne naissance à un second navire fluvial

Après le Loire Princesse l’an dernier, le groupement d’entreprises Neopolia est en train d’achever à Saint-Nazaire la construction d’un second navire de croisière fluvial. Commandé comme son aîné par l’armateur alsacien CroisiEurope, l’Elbe Princesse a été mis à flot jeudi dernier. On s’en souvient, le Loire Princesse avait vu sa coque réalisée par Mécasoud en quatre blocs. Ceux-ci avaient été transportés par voie routière jusqu’à la forme de construction de STX France, où ils avaient été assemblés avant la mise à l’eau du navire.

Neopolia donne naissance à un second navire fluvial

Après le Loire Princesse l’an dernier, le groupement d’entreprises Neopolia est en train d’achever à Saint-Nazaire la construction d’un second navire de croisière fluvial. Commandé comme son aîné par l’armateur alsacien CroisiEurope, l’Elbe Princesse a été mis à flot jeudi dernier. On s’en souvient, le Loire Princesse avait vu sa coque réalisée par Mécasoud en quatre blocs. Ceux-ci avaient été transportés par voie routière jusqu’à la forme de construction de STX France, où ils avaient été assemblés avant la mise à l’eau du navire.