Partir

  • Focus on France’s next-generation SSNs
    “There are no silver medals in this game. When facing the enemy, the only option is to be the best and to win,” said Admiral Christophe Prazuck, French Navy chief of staff, at a press conference in Cherbourg on 12 July. He was respondin... […]
  • Tradition et solidarité : un livre sur le commando de Penfentenyo
    A l’occasion de son soixante-dixième anniversaire, le commando de Penfentenyo, unité de forces spéciales de la Marine, a initié le projet baptisé "Tradition & Solidarité".En partenariat avec l’Ecole européenne supérieure d’art de Br... […]
  • Piriou met à l’eau le chalutier Télémaque
    Le Télémaque, c’est le nom du chalutier/coquillier construit par Piriou naval services, à Lorient. Le bateau de 16 m a été baptisé dans le port de Concarneau, vendredi 8 août. Lire la suite de Piriou met à l'eau le chalutier Télémaque […]

Archives

Wavre félicite Gabart et Le Cléac’h

« Félicitations à François Gabart, et aussi à Armel Le Cleac’h. Ils ont vraiment réalisé une course magistrale, je trouve que ce qu’ils ont accompli est exemplaire ! J’ai suivi leur route de très près au début, lorsque j’étais au contact. Puis, lorsqu’ils ont pris un système météo d’avance, je les ai suivis d’un peu plus loin, afin de me concentrer pleinement sur ma propre course. Mais j’ai toujours gardé un œil sur leur duel. Le fait qu’ils soient si proches a dû être exténuant par moments, mais aussi très stimulant ; ça devait être un jeu intellectuel très intense. 

Ce sont deux excellents marins, qui disposent de bateaux de dernière génération, ils ont su les exploiter au maximum de leur potentiel, sans faire d’erreur c’est un magnifique parcours sans faute. Avant de nous projeter aux Sables d’Olonne, il reste encore des milles devant l’étrave du Mirabaud, je suis en forme et motivé  pour attaquer cette dernière partie du parcours. »

Wavre félicite Gabart et Le Cléac’h

« Félicitations à François Gabart, et aussi à Armel Le Cleac’h. Ils ont vraiment réalisé une course magistrale, je trouve que ce qu’ils ont accompli est exemplaire ! J’ai suivi leur route de très près au début, lorsque j’étais au contact. Puis, lorsqu’ils ont pris un système météo d’avance, je les ai suivis d’un peu plus loin, afin de me concentrer pleinement sur ma propre course. Mais j’ai toujours gardé un œil sur leur duel. Le fait qu’ils soient si proches a dû être exténuant par moments, mais aussi très stimulant ; ça devait être un jeu intellectuel très intense. 

Ce sont deux excellents marins, qui disposent de bateaux de dernière génération, ils ont su les exploiter au maximum de leur potentiel, sans faire d’erreur c’est un magnifique parcours sans faute. Avant de nous projeter aux Sables d’Olonne, il reste encore des milles devant l’étrave du Mirabaud, je suis en forme et motivé  pour attaquer cette dernière partie du parcours. »