Partir

Qu’on se le dise …

  • SNSM : un nouveau président à la barre
    Après six ans de mandat, Xavier de la Gorce a, comme prévu, passé hier le témoin à Emmanuel de Oliveira. Vice-amiral d’escadre en deuxième section, l’ancien préfet maritime de l’Atlantique a été élu président de la Société Nationale de ... […]
  • Thales fournira les sonars des nouvelles frégates espagnoles
    Les cinq futures frégates du type F-110 de l’Armada vont être équipées d’un sonar d’étrave BlueMaster (UMS 4110) et d’un système remorqué Captas-4 Compact. Le groupe français Thales a signé en ce sens un contrat de 165.5 millions d’euro... […]
  • L’OPV argentin Bouchard quittera Toulon en début d’année
    L’ancien patrouilleur hauturier (OPV) L’Adroit, que la Marine nationale a armé de 2011 à 2018, s’appelle désormais officiellement ARA Bouchard et arbore le drapeau argentin. Le 6 décembre s’est déroulée à Toulon une cérémonie de changem... […]

Archives

Wavre félicite Gabart et Le Cléac’h

« Félicitations à François Gabart, et aussi à Armel Le Cleac’h. Ils ont vraiment réalisé une course magistrale, je trouve que ce qu’ils ont accompli est exemplaire ! J’ai suivi leur route de très près au début, lorsque j’étais au contact. Puis, lorsqu’ils ont pris un système météo d’avance, je les ai suivis d’un peu plus loin, afin de me concentrer pleinement sur ma propre course. Mais j’ai toujours gardé un œil sur leur duel. Le fait qu’ils soient si proches a dû être exténuant par moments, mais aussi très stimulant ; ça devait être un jeu intellectuel très intense. 

Ce sont deux excellents marins, qui disposent de bateaux de dernière génération, ils ont su les exploiter au maximum de leur potentiel, sans faire d’erreur c’est un magnifique parcours sans faute. Avant de nous projeter aux Sables d’Olonne, il reste encore des milles devant l’étrave du Mirabaud, je suis en forme et motivé  pour attaquer cette dernière partie du parcours. »

Wavre félicite Gabart et Le Cléac’h

« Félicitations à François Gabart, et aussi à Armel Le Cleac’h. Ils ont vraiment réalisé une course magistrale, je trouve que ce qu’ils ont accompli est exemplaire ! J’ai suivi leur route de très près au début, lorsque j’étais au contact. Puis, lorsqu’ils ont pris un système météo d’avance, je les ai suivis d’un peu plus loin, afin de me concentrer pleinement sur ma propre course. Mais j’ai toujours gardé un œil sur leur duel. Le fait qu’ils soient si proches a dû être exténuant par moments, mais aussi très stimulant ; ça devait être un jeu intellectuel très intense. 

Ce sont deux excellents marins, qui disposent de bateaux de dernière génération, ils ont su les exploiter au maximum de leur potentiel, sans faire d’erreur c’est un magnifique parcours sans faute. Avant de nous projeter aux Sables d’Olonne, il reste encore des milles devant l’étrave du Mirabaud, je suis en forme et motivé  pour attaquer cette dernière partie du parcours. »