Qu’on se le dise …

Archives

A la recherche du vent perdu

 

Que faire, où aller, comment s’en sortir ? Autant de questions qui, à l’heure actuelle, ne peuvent avoir beaucoup de réponses pour Tanguy de Lamotte et Alessandro Di Benedetto. À 503 milles de l’arrivée aux Sables d’Olonne Tanguy n’a guère le choix, il faut prendre son mal en patience et gagner coûte que coûte dans l’est, vers la ligne d’arrivée. Une situation quasi similaire pour Alessandro qui a cependant un peu plus de choix car la route est encore longue et les options plus ouvertes.