Partir

Qu’on se le dise …

Archives

Avec les Paniers de la mer, le poisson invendu n’est pas perdu

Depuis la création du premier panier de la mer en 1997 au Guilvinec puis l’implantation de l’activité sur le port de Saint-Guénolé en 2010, l’initiative a fait des émules sur le littoral Atlantique. La fédération nationale des Paniers de la mer regroupe désormais cinq chantiers d’insertion de Boulogne à la Turballe. « On récupère les invendus de poisson et une fois préparé, surgelé, valorisé, on le met à disposition des associations : Restos du Cœur, Secours populaire, Banque alimentaire, ANDES.