Qu’on se le dise …

Archives

Le grand écart

A l’heure d’aller affronter le Pacifique, c’est à nouveau un boulevard qui s’offre aux deux leaders du Vendée Globe. Pendant deux à trois jours François Gabart (MACIF) et Armel Le Cléac’h (Banque Populaire) vont bénéficier de conditions météorologiques idéales : un vent fort mais encore maniable de nord-ouest, une mer ordonnée, qui devraient leur permettre de continuer d’aligner des moyennes proches des vingt nœuds. Les écarts devraient encore se creuser dans les prochains jours.