Partir

Qu’on se le dise …

  • Crist : au coeur d’un des plus grands chantiers polonais
    La mer Baltique est calme et l’air à peine frais, l’hiver polonais n’est pas aussi rigoureux qu’à son habitude. Dans la cale du chantier Crist, une imposante coque de câblier est en cours d’assemblage : c’est le futur Nexans Aurora, commandé par le français Nexans au groupe norvégien Ulstein qui l'armera à Ulsteinvik en 2021. Dans […]
  • Sous-marins australiens : le vrai du faux
    Le programme des futurs sous-marins australiens, confié à Naval Group, vient de faire face à une série de critiques et d’attaques relayées et amplifiées par différents canaux. On a entendu ainsi parler de retards, de surcoûts, de constr... […]
  • Eaux de ballast : Bio-UV a racheté l’ex-filiale de Suez Triogen
    Le groupe Bio UV, fondé près de Montpellier en 2000 par Benoît Gillmann, est spécialisé dans le traitement de l'eau par rayons UV et a vu une belle croissance de son activité dans le domaine du traitement des eaux de ballast. La société a réalisé une première opération de croissance externe à l'automne dernier en […]

Archives

La convention sur les eaux de ballast devrait entrer en vigueur

Plus de 10 ans après sa signature à l’Organisation Maritime Internationale, la convention internationale pour le contrôle et la gestion des eaux de ballast et sédiments des navires devrait entrer en vigueur dans un an. La récente ratification du traité par l’Indonésie devrait, sous réserve d’une vérification en cours, permettre d’atteindre le tonnage minimal, 35% de la flotte mondiale, pour l’entrée en vigueur de la convention. Celle-ci devrait donc s’appliquer à compter du 24 novembre 2016, 12 mois après la signature indonésienne.