Partir

Archives

Dans le golfe de Gascogne, de surprenantes sorties de méthane

C’est une découverte étonnante. A environ 40 milles des côtes landaises, en bordure du plateau continental, entre le gouf de Capbreton et le bassin d’Arcachon, des chercheurs de l’Ifremer ont découvert un vaste système actif de plus de 2600 sorties de méthane. Des bulles de gaz s’en échappent sur une zone de 375 km2, soit plus de trois fois la superficie de Paris. Un site unique en France et rare de par ses nombreuses spécificités.

Dans le golfe de Gascogne, de surprenantes sorties de méthane

C’est une découverte étonnante. A environ 40 milles des côtes landaises, en bordure du plateau continental, entre le gouf de Capbreton et le bassin d’Arcachon, des chercheurs de l’Ifremer ont découvert un vaste système actif de plus de 2600 sorties de méthane. Des bulles de gaz s’en échappent sur une zone de 375 km2, soit plus de trois fois la superficie de Paris. Un site unique en France et rare de par ses nombreuses spécificités.

Dans le golfe de Gascogne, de surprenantes sorties de méthane

C’est une découverte étonnante. A environ 40 milles des côtes landaises, en bordure du plateau continental, entre le gouf de Capbreton et le bassin d’Arcachon, des chercheurs de l’Ifremer ont découvert un vaste système actif de plus de 2600 sorties de méthane. Des bulles de gaz s’en échappent sur une zone de 375 km2, soit plus de trois fois la superficie de Paris. Un site unique en France et rare de par ses nombreuses spécificités.