Qu’on se le dise …

Archives

La Marine nationale n’a plus aucun bâtiment disponible en Nouvelle-Calédonie

L’incendie qui a ravagé une bonne partie de la passerelle du D’Entrecasteaux tombe particulièrement mal pour la composante maritime des Forces armées françaises en Nouvelle-Calédonie. Ce sinistre va en effet immobiliser pour un bon moment leur bâtiment de soutien et d’assistance outre-mer (BSAOM), qui est l’un des rares moyens hauturiers (et le plus moderne) de la Marine nationale basés à Nouméa.

Piraterie : le nombre d’incidents au plus bas depuis le début de l’année

Les incidents de piraterie ou de brigandage maritime contre des navires sont au plus bas, sur les six premiers mois de l’année, depuis 1994, selon l’International Maritime Bureau. Dans son dernier rapport le Piracy Reporting Centre de l’IMB a relevé 68 incidents, contre 98 l’an dernier sur la même période. En tout il dénombre 61 navires abordés, quatre tentatives d’attaques, deux navires ciblés par des tirs et un navire détourné.

Le BSAOM D’Entrecasteaux sérieusement endommagé par un incendie à Nouméa

Le bâtiment de soutien et d’assistance outre-mer (BSAOM) D’Entrecasteaux a vu sa passerelle sérieusement endommagée par un incendie, dans la nuit du 14 au 15 juillet, alors qu’il se trouvait dans la base navale de Nouméa, en Nouvelle-Calédonie. L’alerte a été donnée à 23H37 (heure locale) alors que le bâtiment, armé en temps normal par 24 membres d’équipage et qui venait de rentrer d’un stage d’entrainement, n’avait à son bord qu’une équipe de service.