Partir

Qu’on se le dise …

Archives

L’inévitable fermeture de la base navale de l’Adour

La fermeture en 2015 de la base navale de l’Adour a été confirmée mercredi. Une annonce qui était en vérité attendue et même devenue inévitable depuis la décision de la Direction Générale de l’Armement de se séparer des patrouilleurs de surveillance des sites Athos et Aramis. Commandées par la DGA et mis en service en 1980 et 1981, les anciennes « vedettes de l’Adour », comme on les appelait jusqu’en 1995,  sont armées par des équipages de la Marine nationale.