Partir

Qu’on se le dise …

Archives

SOS Méditerranée demande une intervention urgente des autorités européennes

Plus de 600 personnes tentant de traverser la Méditerranée centrale se sont noyées au cours des quatre dernières semaines, y compris des bébés et des petits enfants. Ces tragédies, qui représentent la moitié du nombre total de morts dans la zone en 2018, se sont produites car il n'y avait plus de bateaux de sauvetage d'organisations non gouvernementales (ONG) actives en Méditerranée centrale.