Partir

  • L’Abeille Bourbon remorque un cargo en panne de propulsion
    Le vendredi 18 octobre 2019, à 14h20, le remorqueur d’Intervention, d’Assistance et de Sauvetage Abeille Bourbon a appareillé de Brest, sur ordre du préfet maritime de l’Atlantique, pour faire route vers l’île de Batz afin de rejoindre le cargo Norderney, rencontrant une panne de propulsion. Celui- ci se trouvait alors à 10 nautiques (environ 19 […]
  • Corse : le cargo Rhodanus déséchoué
    Le cargo Rhodanus, échoué depuis le dimanche 13 octobre au lieu-dit Cala Longa en Corse, a été déséchoué ce jour à 12h.La société mandatée par l’armateur et ses assureurs a présenté, dans la soirée d’hier, une solution consolidée de dés... […]
  • La SNSM et Couach dévoilent la future flotte de sauvetage française
    La Société Nationale de Sauvetage en Mer a signé hier, à Paris, le contrat de conception et de réalisation de sa future flotte. Comme annoncé en juillet dernier, celle-ci est confiée à un maître d’œuvre unique : le chantier Couach de Gu... […]

Archives

SOS Méditerranée : Pour ne pas oublier que la Méditerranée est toujours meurtrière

« On a pensé qu’on allait tous mourir. On était entassés dans un pneumatique, on n’avait plus d’essence et on a dérivé toute la nuit ». Amadou Diallo a été sauvé en juin 2016 alors qu’il fuyait « l’enfer libyen », le camp où il a vu son frère torturé et mourir sous ses yeux. Il a pris la mer parce qu’il n’avait pas le choix. Comme beaucoup de ces hommes, femmes et enfants, qui embarquent sur des bateaux, dont ils savent sans doute la fragilité, sur la route migratoire la plus meurtrière au monde. 3000 personnes sont mortes cette année entre la Libye et l’Europe.