Partir

Archives

TK Bremen : Six mois de prison avec sursis requis contre le commandant

Deux versions se sont percutées de plein fouet vendredi 5 octobre, lors du dernier jour d’audience du procès du naufrage du TK Bremen. D’un côté les parties civiles qui pointent les « erreurs », « les mauvais choix » et « les mensonges » du capitaine Rifat Tahmaz, et son « irresponsabilité » d’avoir quitté le port alors qu’un avis de tempête était lancé. Le réquisitoire du procureur de la République, Jean-Philippe Récappé, est venu appuyer cette version. Pour lui, « la succession de négligences et d’erreurs commises par le commandant constitue bien une faute ».