Partir

Qu’on se le dise …

  • Saint-Nazaire : la modernisation des ouvrages mobiles du port se poursuit
    Le programme de modernisation des ouvrages mobiles engagé en 2015 se poursuit à Saint-Nazaire. Après l'écluse est et le tablier de la porte amont de la forme Joubert, place désormais à la rénovation de l'écluse sud. Les portes amont von... […]
  • Un nouveau pacha pour l’ESNA
    Lundi 16 septembre, le vice-amiral d’escadre Bernard-Antoine Morio de l’Isle, commandant les forces sous-marines et la force océanique stratégique, a fait reconnaître le capitaine de vaisseau Pierre Rialland comme commandant de l’escadrille des sous-marins nucléaires d’attaque (ESNA).  La cérémonie @ FRANCIS JACQUOT La cérémonie @ FRANCIS JACQUOT @ FRANCIS JACQUOT @ FRANCIS JACQUOT @ FRANCIS […]
  • Le Costa Smeralda sera livré en retard
    Son armateur espérait ces dernières semaines que le retard pris dans la construction de son nouveau paquebot pourrait être comblé. Il y a quelques jours encore, il assurait que la livraison du Costa Smeralda interviendrait comme prévu l... […]

Archives

Un yacht de luxe bloqué sur une aire de repos

yacht DonzèreUn yacht de luxe, (1,7 millions d’euros) est en standby sur une aire de repos depuis mardi 19 avril 2011 au relais de Donzère (Drôme) selon le quotidien régional « Le Dauphiné Libéré ». Le navire est flambant neuf, le yacht n’a jamais navigué : Pourquoi ? Un différend commercial oppose une petite entreprise de Moselle et un transporteur spécialisé allemand. « L’entreprise d’outre-Rhin est au bord de la faillite, victime de la crise qui a fait s’effondrer le marché des navires de prestige depuis 2008 » « Le pilote français du convoi exceptionnel veut utiliser l’immobilisation du yacht pour obtenir le règlement d’une dette 100 fois inférieure au prix du bateau. L’administrateur judiciaire allemand qui gère les affaires du transporteur le menace d’une action en justice s’il n’achève pas la mission pour laquelle il a déjà été payé ».

Le navire, qui est équipé de deux moteurs de 800 CV aurait du arriver normalement mardi 19 avril 2011 à Port Saint Louis du Rhône (Bouches-du-Rhône) où il devait faire l’objet d’un examen de contrôle en vue de valider une livraison conforme à son nouveau propriétaire, un riche Allemand résidant dans les Îles Canaries.