Qu’on se le dise …

Archives

Crise des relèves : l’indicateur Neptune au plus bas, mais Omicron inquiète

La tendance est bonne. En un mois, l’indicateur Neptune, publié mensuellement et qui permet de prendre le pouls de la crise des relèves engendrée par la pandémie de coronavirus, est au plus bas. De 7.1% de marins se trouvant à bord d’un navire au-delà de l’expiration de leur contrat en novembre, ce chiffre est passé à 4.7%. De plus, le nombre de marins embarqués depuis plus de 11 mois est passé de 1 % à 0.7 %. Quant aux nombre de marins vaccinés, il est passé de 41% à 49.5%.