Qu’on se le dise …

Archives

Le trimaran Macif de François Gabart mis à l’eau à Lorient

Quasiment quatre ans jour pour jour après le lancement du 60 pieds IMOCA Macif avec lequel il a remporté le Vendée Globe 2012/2013 puis la Route du Rhum 2014, François Gabart a vécu un nouveau moment d’émotion ce mardi 18 août. Au terme de dix-huit mois de construction, le trimaran Macif a en effet quitté le chantier CDK Keroman Technologies pour être mis à l’eau à Lorient. Conçu par le cabinet d’architectes VPLP, ce nouveau bolide de 30 mètres de long pour 21 mètres de large est taillé pour le solitaire. Bateau léger (14,5 tonnes) aux coques très affinées, le trimaran Macif se veut plus aérien grâce à ses appendices porteurs, les fameux foils. Quant au plan de pont, il a été pensé pour assurer un maximum de sécurité. La cellule de vie, appelée « cabane », a ainsi été installée de plain-pied sur la coque centrale, dans le prolongement arrière du cockpit. Un cockpit qui est par ailleurs recouvert d’une casquette destinée à protéger le skipper. Le 25 octobre prochain, François Gabart prendra avec Pascal Bidégorry le départ de la Transat Jacques Vabre entre Le Havre et Itajaí (Brésil). Une course qui permettra de prendre en main le support et d’emmagasiner de l’expérience en vue des prochains défis, dont les points d’orgue seront une tentative de record de Tour du Monde en 2017 puis la Route du Rhum l’année suivante.

François Gabart à bord de son trimaran Macif© Alexis Courcoux / MacifFrançois Gabart, skipper du trimaran Macif :
 « C’est un bonheur absolu pour moi de voir le bateau sur l’eau et de partager cela avec mon équipe et la Macif, après ces deux dernières années consacrées ensemble sur ce bateau. Je ressens forcément un peu de soulagement parce que la mise à l’eau d’un bateau de cette taille-là nécessite beaucoup de concentration, mais avant tout de l’émotion et un plaisir immense. C’est un moment fort et très symbolique dans la vie d’un projet, qui récompense le travail de tous ceux qui ont œuvré à sa concrétisation. A nous maintenant de prendre en main ce magnifique oiseau des mers qui, j’en suis certain, nous procurera beaucoup d’émotions. » 





 
 
 

Relai courtois de l\'article . Merci Skipper
Lire les articles de Skipper