Qu’on se le dise …

Archives

Pas sûr que la marine française se sépare de ses EC225 cet été

Maintenue depuis 2010 avec deux EC225, la flottille 32F devrait être mise en sommeil dans quelques mois, ses hélicoptères étant prévus pour quitter l’aéronautique navale française à l’été. Basés à Lanvéoc-Poumic, près de Brest, et à Cherbourg-Maupertus, leur succession doit être assurée par les nouveaux Caïman Marine (NH90), dont 15 exemplaires (sur les 27 commandés) ont été remis aux 31F (Hyères) et 33F (Lanvéoc). Toutefois, le départ des EC225 n’est en fait pas acquis.