Partir

  • Derniers bords chez Costa pour l’ex-Mistral
    Le paquebot Costa neoRiviera, ancien Mistral de la défunte compagnie Festival sorti il y a 20 ans des chantiers de Saint-Nazaire, réalise ses dernières croisières aux couleurs de Costa Croisières. Une ultime saison qu’il achève notammen... […]
  • Barillec Marine recrute ; watt else ?
    L’industrie navale française a le vent en poupe et les chantiers tournent à plein régime. Pour Barillec Marine, acteur majeur du secteur, cela se traduit par une forte croissance et un plan de charge qui va monter en puissance dans les ... […]
  • Landevennec : la réserve de la Marine avant le cimetière des bateaux
    Depuis plusieurs siècles, l’anse de Penforn, en contrebas de Landévennec sert de lieux de stockage pour les navires de la Marine. Sous le Second Empire, une « réserve » y est officiellement créée, avec plusieurs dizaines de matelots qui... […]

Archives

La construction du nouveau Banque Populaire se précise

Alors qu’Armel Le Cléac’h, engagé dans la Route de la Découverte entre Cadix et San Salvador (Bahamas), vient de pulvériser le record des 24 heures en solitaire à bord du maxi trimaran Banque Populaire V… […]

Cheminées Poujoulat rapatrié par la mer

Depuis la récupération de l’épave de Cheminées Poujoulat, amarrée au port de l’Aber Wrac’h, Bernard Stamm et son équipe réfléchissaient à la meilleure solution pour renflouer et transporter ce qu’il reste de la coque, à Brest. L’option d’un rapatriement par la mer a finalement été retenue.
Bernard Samm : « Il faut avoir en tête que même cassé, le bateau reste un gros objet, lourd et pas facile à manipuler. Ce mardi, nous allons donc le gruter sur un petit cargo nommé Moléanaise, chargé du ravitaillement des îles de la mer d’Iroise, et l’emmener à destination. Nous avons fait en sorte de redresser l’épave qui jusqu’ici flottait à 45°. Nous avons donc d’abord procédé à la désolidarisation du gréement. C’était un peu bizarre et pas franchement plaisant de découper la trinquette et le solent à la scie à métaux, mais nous n’avons pas eu le choix. Après ça, nous avons fait remonter le monocoque avec six gros parachutes prêtés par les plongeurs du club de l’Aber Wrac’h et par la DCNS, fixés sur le haut de la quille et sur la coque ».
 
(Source : Cheminées Poujoulat)

[…]

Morgan Lagravière à la barre du nouveau Safran

Morgan Lagravière succédera à Marc Guillemot à la barre de Safran, après la Route du Rhum 2014. Le talentueux skipper de 27 ans disposera d’un tout nouveau monocoque IMOCA taillé pour la victoire. La co… […]

Il y a un an, François Gabart remportait 7e Vendée Globe

Il y a an jour pour jour, François Gabart, 29 ans, remportait la septième édition de l’Everest des mers, après 78 jours d’un anthologique duel avec Armel Le Cléac’h, ponctué par un incroyabl… […]

Safran et Banque Populaire construiront ensemble leurs prochains monocoques

Le bruit de ponton était bien fondé, Safran et Banque Populaire vont lancer la construction de deux nouveaux monocoques IMOCA dans la perspective du prochain Vendée Globe. Mieux, ces deux sponsors majeurs de la course au large en France, vont s’associer pour la construction des deux bateaux. Une façon d’optimiser le coût de construction mais surtout de développer des voiliers hautement compétitifs. Commentaires :
Chantal Petrachi, Directrice de la Communication Banque Populaire : « Nous sommes heureux de coopérer avec Safran qui partage avec nous le goût de l’innovation et de la valorisation des savoir-faire technologiques. Je suis persuadée que l’association des talents de nos deux teams permettra de créer des navires très performants pour le prochain Vendée Globe. ».
Gérard Le Page, Président de Safran Sailing Team : « Banque Populaire est un acteur historique dans le sponsoring nautique et possède une grande expérience. Nous sommes fiers de nous allier à leurs équipes afin de partager les risques, les coûts et les efforts. Cette collaboration est parfaitement en accord avec la culture d’innovation et de partenariat que Safran pratique dans ses métiers ».

[…]