Partir

  • T. Mariotti met sur cale le Seabourn Venture
    Le premier des deux nouveaux navires d’expédition destinés à la compagnie de luxe américaine Seabourn a été mis sur cale le 4 décembre au chantier T. Mariotti de San Giorgio di Nogaro, au nord-est de Venise. C’est là, déjà, que le cons... […]
  • RespectOcean : « Mettre en valeur les entreprises qui s’engagent vis-à-vis de la mer »
    Ses traversées océaniques en planche à voile l’ont rendu célèbre, mais Raphaëla Le Gouvello est aussi une scientifique accomplie et engagée. Docteure vétérinaire spécialisée en aquaculture et environnement, elle a récemment soutenu une ... […]
  • Brest : la Somme rentre de mission Corymbe
    Le bâtiment de commandement et de ravitaillement Somme a retrouvé hier la base navale de Brest, qu’il avait quittée le 21 septembre pour un déploiement de deux mois et demi vers l’Afrique de l’ouest.  La Somme rentrant à Brest @ MICHEL FLOCH La Somme rentrant à Brest @ MICHEL FLOCH La Somme rentrant à Brest […]

Archives

« Assez chaud » à bord de Virbac-Paprec 3

Skipper le plus rapide de la flotte au pointage de 12h, Jean-Pierre Dick (Virbac-Paprec 3), troisième à 705 milles du leader François Gabart, apprécie de reprendre de la vitesse. En revanche, difficile gestion de la nourriture avec le retour de la chaleur. « C’est assez chaud à bord, explique JP. Le vent est plus soutenu, c’est assez agité, ça secoue pas mal. Je progresse à 18,8 nœuds actuellement, cela fait du bien d’accélérer. Tout est matossé à bord pour optimiser la vitesse de Virbac-Paprec 3. La nuit a été assez tonique, j’ai navigué sous de nombreux grains. Il fallait être sur le pont, bien réveillé. Cela monte vite à 30 nœuds. Aujourd’hui l’important est d’avancer plus vite que mes concurrents aux alentours pour me rapprocher de la tête de flotte. La nourriture n’apprécie pas les chocs de température. Après un premier passage de l’équateur et le froid du grand sud, le retour de la chaleur malmène mes morceaux de formage et de viande des grisons. Hier, j’ai été malade avec un morceau d’emmental. Heureusement qu’il y a encore des lyophilisés ! »