Partir

  • Ponant va reprendre Paul Gauguin Cruise
    (Article initialement publié le 8 août) Filiale d’Artemis, la holding de la famille Pinault, Ponant a officialisé le 8 août son projet de reprise de la compagnie Paul Gauguin Cruises. Fondée en 1998, celle-ci a d’abord appartenu à Radi... […]
  • Microplastiques : Tara en escale à Toulon
    Partie le 27 mai de Lorient pour mener une mission de 6 mois sur la pollution plastique en Europe, la goélette scientifique Tara effectuera sur sa route une escale à Toulon. Depuis 2010, la goélette prélève des microplastiques (de 0,2 à... […]
  • Une plateforme numérique pour les étudiants et anciens élèves de l’Hydro
    Le projet "hydro-alumni" d'Hydros lancé il y a quelques mois est en train de prendre forme. L'équipe travaille sur un nouvel outil numérique afin de proposer aux étudiants et anciens des écoles de la marine marchande plusieurs services tels que : un annuaire des anciens élèves, une CV-thèque, des offres d'emploi, un outil de planification événementielle […]

Archives

Objectif Vendée Globe 2016 pour Morgan Lagravière

Morgan Lagravière, champion de France de Course au Large en Solitaire 2012 et deuxième de la Solitaire du Figaro 2012, n’a qu’une idée en tête : le Vendée Globe 2016. « Le Vendée Globe, tout comme la Route du Rhum d’ailleurs, j’en rêve depuis que je suis gamin. (…) Au fil de ces deux saisons en Figaro, j’ai pris conscience que ce rêve lointain se transformait en envie, presque viscérale. Et puis surtout, que c’était envisageable et que j’en étais capable. (…) Durant les trois semaines précédent le départ, j’étais quasiment tous les jours aux Sables d’Olonne. A chaque fois que je montais à bord d’un des 60 pieds, je ne pouvais m’empêcher de m’imaginer à sa barre… (…) En 2016, j’aurai 29 ans, le même âge que François (Gabart) aujourd’hui. Nous avons des parcours très semblables entre la voile olympique et le Figaro. Alors, forcément, quand je vois ses performances sur le Vendée Globe, je me dis que je peux le faire aussi. Ça donne envie de pousser la similitude encore un peu plus loin… », confie le jeune skipper.

Pour cela, il va avoir besoin de partenaires : « Depuis la fin d’année dernière, je m’active dans ce sens. Je suis entouré dans ma démarche de personnes dont c’est le métier et je peux compter également sur l’appui du Conseil Général de La Vendée. En plus de me donner les moyens financiers d’être présent au départ de La Solitaire du Figaro, que je courrai sous ses couleurs, la Vendée fait tout son possible pour m’aider à trouver le ou les partenaire(s) dont j’ai besoin pour mettre mon projet sur pied. Le Conseil Général m’a ainsi proposé de partager sa visibilité sur mon Figaro Bénéteau, dans le cas où un partenaire souhaiterait débuter une collaboration dès le mois de juin. S’ils n’ont pas vocation à me sponsoriser au-delà du Figaro, un tel soutien est déjà énorme et je leur en suis très reconnaissant ! »