Qu’on se le dise …

Archives

Beyou aurait percuté un OFNI

Contraint à l’abandon après neuf jours de course, Jérémie Beyou (Maître CoQ) aurait trouvé une hypothèse crédible quant à la cause de la casse de la tête de vérin de sa quille : « Cela a dû se produire à la sortie du front que nous avons négocié au large des Canaries. Il y avait 40 nœuds de vent et une mer croisée très dure. J'étais tribord amure, la tige de vérin était sortie de ce côté-là. En retombant d'une vague, j'ai dû taper un OFNI sur le côté du bulbe, car on voit clairement un impact à cet endroit-là. Ce choc de côté a généré un effort inhabituel sur la tête de quille. Ensuite, le temps a fait son œuvre et deux à trois jours plus tard, la tête de vérin, affaiblie par le choc, a cassé. Après analyse de la pièce et échanges avec les experts, c'est l'hypothèse la plus vraisemblable. ».