Qu’on se le dise …

Archives

Guerre et paix

Petit à petit, François Gabart creuse l’écart. Toujours aussi concentré, le skipper de MACIF s’offre même le luxe de prendre un peu d’avance sur les routages théoriques, alors qu’une ouverture semble se profiler dans l’ouest de l’anticyclone des Açores. En revanche, c’est toujours aussi compliqué pour le groupe des cinq qui affrontent des vents toujours aussi instables.