Qu’on se le dise …

Archives

Javier Sansó fait le point

Encore une longue nuit... Dans les mêmes conditions qu'hier. Il n'y a aucun moyen d'y échapper. Hier après-midi, j'ai cru entrer dans une meilleure zone de vents, mais ce n'étaient pas les bons vents du sud-ouest qui sont censés régner ici et qui devraient nous amener rapidement au cap de Bonne Espérance. C'étaient plutôt les vents nord-ouest de l'anticyclone de Sainte-Hélène qui s'acharne à nous faire souffrir.
A l'aube, c'est redevenu terrible, avec très peu de vent, bien que je suis parvenu à descendre au sud et que nous sommes désormais sur la ligne droite nous reliant à la première porte des glaces (encore quelques 300 inaccessibles milles).
Tout ceci est un exercice de patience.
Le bulletin météo continue d'annoncer des vents d'intensité moyenne aux environs de la porte des Aiguilles, reste à voir si nous parviendrons à sortir d'ici une bonne fois pour toutes.