Qu’on se le dise …

Archives

La chasse est ouverte

Les routes vont se resserrer au fil des heures et c’est une course de vitesse qui s’engagera alors. Si dix monocoques naviguent sur un même axe, cinq autres devraient rentrer dans le rang dans la journée en commençant par Mike Golding (Macif), Jean Le Cam (SynerCiel), Arnaud Boissières (Akéna Vérandas), un peu plus haut Tanguy De Lamotte (Initiatives Cœur) et encore plus loin Alessandro di Benedetto (Team Platsique). Mais le compte n’est pas bon car il resmanque un bateau. En effet, Javier Sanso vient de quitter l’archipel des Canaries, voiles hautes et se lance dans la difficile reconquête de sa place de 11e au moment de la casse de son chariot de GV. Mais la situation météorologique va le forcer à naviguer plein vent arrière, une allure peu efficace sur ce type de bateau de course.

Si les conditions sont beaucoup plus confortables à bord, la chaleur va  très vite devenir insupportable à l'intérieur des IMOCA, véritable four sous les tropiques.