Qu’on se le dise …

Archives

La grande débandade de l’Atlantique

En ouvrant la cartographie en ce jeudi matin, la route du club des 5 fait plus penser à un feu d’artifice qui s’éparpille sur la mer, qu’à une armada en formation de combat vers son objectif. Sur un choix à l’ouest du plan d’eau, Jean Le Cam navigue actuellement à 140 milles de Rio. 540 milles plus à l’est, Mike Golding est désormais sous la menace de Javier Sanso qui pointe son étrave à 120 milles de celle de Gamesa. En tête de flotte, la route est plus nette et rectiligne. Si l’écart semble se stabiliser entre les deux leaders depuis quelques heures, Macif et Banque Populaire ne sont plus, ce matin, qu’à 80 milles l’un de l’autre. Si le pot au noir a été plus actif pour Macif, Banque Populaire est passé beaucoup plus rapidement et devrait en sortir dans peu de temps. De son côté, Jean-Pierre Dick cravache bien et pointe ce matin à 436 milles de Macif. Pour Alex Thomson qui est passé à 75 milles de Recife les milles défilent vite et empoche 149 milles sur le leader. Pour résumer, droit devant pour les 4 premiers, éclatement océanique pour les 5 poursuivants et route dégagée pour les 3 derniers.