Qu’on se le dise …

Archives

La question du jour : comment fonctionnent le classement et la cartographie ?

Certains ont peut-être été surpris de voir que, lors du dernier classement, Bernard Stamm apparaît en troisième position alors que cinq bateaux semblent le précéder sur la cartographie. Voici un petit éclairage sur la manière de lire le classement et la cartographie.

 

Les classements sont établis par rapport à un certain nombre de points de passage obligatoires. Par exemple, dans l’Atlantique Sud le point de référence est la porte des glaces appelée « Porte Atlantique ». La position de chaque concurrent est calculée par rapport à la distance qui le sépare de ce point de référence en ligne directe. Actuellement, un bateau situé plus à l’est que le reste de la flotte (comme c’est le cas pour Bernard Stamm) pourra donc apparaître en meilleure position au classement qu’un autre bateau, même si ce dernier se trouve plus au sud. Ces distorsions dans le classement proviennent du fait que la route la plus rapide pour aller à la porte des glaces n’est pas forcément la ligne droite puisqu’ils vont tous être contraints de contourner l’anticyclone de Sainte-Hélène.