Qu’on se le dise …

Archives

Les mots du matin de Mike Golding

Une nouvelle fois, les conditions sont compliquées et très variables. En une heure, j'ai eu presque 28 noeuds de vent puis un tout petit 12 noeuds. Le vent est plein vent arrière. J'ai tendance à accorder un peu plus de crédit au modèle EC parce que le GFS me positionne actuellement dans un vent de 35 noeuds.

Pour être franc, je ne vois pas du tout ce que Jean essaye de faire. A 150 ou 160 milles devant moi, peut être qu'il y a effectivement quelque chose que je ne vois pas, mais j'ai fait tourner un routage pour lui et on pourrait bien se retrouver à nouveau ensemble sous la Tasmanie.

En même temps, je n'arrive pas à trouver la bonne combinaison de voile. J'avais le grand gennaker mais je ne suis pas très satisfait du résultat et de ma progression au classement de 04h00.

Le pilote automatique a décroché à un moment, on s'est retrouvé complètement couché. Ce n'est pas vraiment un problème de pilote, il était peut-être juste un peu surchargé. Je l'ai mis sur le vérin hydraulique, ça devrait le soulager. Le gouvernail est extrêmement lourd mais c'est certainement à cause de ces vagues, je ne pense pas que ce soit le pilote automatique qui fasse sa mauviette.