Partir

Archives

Navtis peut poursuivre son activité

Le 6 janvier se tenait, au tribunal de commerce de Lorient, l'audience intermédiaire dans la procédure de redressement judiciaire de l'entreprise Navtis Bretagne Sud (ex-Timolor) entamée en novembre dernier. À l'issue de l'audience, l'entreprise spécialisée en réparation et maintenance navales a été autorisée à poursuivre son activité. Le plan de redressement a été prolongé de quatre mois. Le chantier lorientais, racheté en août 2015 par le groupe brestois et qui compte 44 salariés, était en proie à des difficultés financières.