Qu’on se le dise …

Archives

Pas de pénalité pour Jean-Pierre Dick

Décision cas 6 - Réclamation du 2/02/2013 - Comité de Course contre Virbac-Paprec 3

Faits établis ;

Après avoir subi la perte de sa quille le 21 janvier, Virbac Paprec 3 reste en course et poursuit sa navigation vers la ligne d’arrivée.

Le 30 janvier, les prévisions météo indiquent des vents de 30 à 35 nœuds dans le Golfe de Gascogne. Le skipper de VP3 décide alors de trouver un abri et d’attendre des conditions plus clémentes pour la traversée du Golfe de Gascogne, pour éviter un chavirage ou un retournement.

A l’approche du port de San Ciprian, JPD déplombe son moteur et ses mouillages, anticipant sur d’éventuelles difficultés lors de son amarrage à une bouée.

Lors de l’amarrage dans la matinée du 31 janvier, JPD utilise son moteur en prise pendant 3 à 4 minutes pour faciliter la manœuvre.

VP3 reste amarré jusqu’au 3 février, décidant à 8h20 de reprendre la mer vers l’arrivée aux Sables d’Olonne.

 Conclusion :

Le skipper a effectué toutes les manœuvres d’amarrage et de départ par ses propres moyens et n’a pas reçu d’aide extérieure.

En déplombant puis en utilisant son moteur lors de son amarrage à une bouée, VP3 a enfreint les articles 13.2 et 13.3 de l’Avis de Course.

En utilisant son moteur uniquement pour sécuriser la manœuvre d’amarrage et pendant une durée très courte (3 à 4 minutes), le skipper a agi en bon marin et n’a tiré aucun avantage de son infraction aux articles cités ci-dessus.

Le jury en conclut que l’infraction de VP3 est mineure.

Décision :

En application de l’instruction de course 11.2.6(a), le jury décide de ne pas attribuer de pénalité à VP3.

 
3 février 2013

 
Le Jury International : Bernard Bonneau (FRA) ; Ana Sanchez (ESP) ; Trevor Lewis (GBR) ; Jack Lloyd (NZL ; Georges Priol (FRA)