Partir

  • Plus de 100 méthaniers équipés du GCU d’Alfa Laval
    The Alfa Laval Gas Combustion Unit (GCU) has been chosen for boil-off gas management on more than half of the LNG carriers built during 2018. This brings the total number of GCUs sold to well over 100 units, with new developments promising still greater market potential.  Lire la suite de Plus de 100 méthaniers équipés […]
  • Hurtigruten : Mise à l’eau du Fridtjof Nansen chez Kleven
    Le Fridtjof Nansen, deuxième navire d'expédition commandé par Hurtigruten aux chantiers norvégiens Kleven, a été mis à l'eau en fin de semaine dernière. Sistership du Roald Amundsen, qui devrait entrer en service en mai prochain, il entrera en service en 2020. Commandés en 2016, les deux navires, conçus par Rolls-Royce, accusent un important retard (le Roald Amundsen […]
  • Ulstein : Le deuxième navire d’éolien d’Acta Marine en finition
    L'Acta Centaurus, deuxième navire de support éolien construit par Ulstein pour la compagnie néerlandaise Acta Marine, est en cours d'armement dans les chantiers du groupe à Ulsteinvik. Sa coque, réalisée chez Crist à Gdansk, est arrivée il y a quelques jours. Le bateau devrait être livré au deuxième trimestre 2019. Lire la suite de Ulstein […]

Archives

Le mot du soir de Cali

Bonsoir,

Le mot de la nuit, ou de la fin de journée.
Quoi qu’il en soit, je voulais faire partager ces moments de surfs bien humides...dans une mer encore chaude.

Au bout de quelques jours de mer, on communique entre navigateurs.
Par email, moi je préfère.
Du coup j'échange  régulièrement avec Dom et Bertand : deux sacres il faut bien l'avouer...au nombre de milles incalculables!!!
Beber avec le bateau qui a fait 2 la dernière fois (c’est dire le niveau de cette édition!) et dom avec son Mirabaud préparé aux petits oignons, ou plutôt réglé comme de l'horlogerie...suisse.

Ces après-midis sont riches et vifs, j'adore (je like!). Quelques rotations de vent bien sûr, quelques vagues imprévues qui viennent saler le « cup of tea »... Tout est là pour se régaler.
Car là ou tu prends du plaisir tu performes...  Et j'y compte bien !

Bonne soirée, cette photo fait partie des mes instants magiques a bord de la véranda volante.
Arnaud

Bulletin météo du 29 Novembre 2012.

Accélération à l’ouest

Si Armel Le Cléac'h (Banque Populaire) n'a jamais eu meilleure avance sur ses adversaires, il devrait voir celle-ci se réduire rapidement les prochains jours en direction de la porte des Aiguilles, distante de 1400 milles. Décalé à l'est, devant Alex Thomson (Hugo Boss) et Bernard Stamm (Cheminées Poujoulat), il devrait voir revenir rapidement sur lui les partisans de l'option sud, Jean-Pierre Dick (Virbac Paprec 3) en tête. 4Ième et décalé de 380 milles à l'ouest en latéral, le niçois est le premier à toucher la dépression qui arrive des côtes de l'Argentine et accélère fort depuis cette nuit. Légèrement décalé dans son est, François Gabart (MACIF) devrait bientôt toucher les mêmes pressions. Dans son sillage, Jean Le Cam (SynerCiel) et Dominique Wavre (Mirabaud) affichent également de très belles moyennes sur 24 h, pendant que Mike Golding, légèrement décalé à l'est dans le groupe des chasseurs, semble progresser un peu moins rapidement. A moins de 600 milles du leader Javier Sanso (Acciona 100 % EcoPowered) poursuit sa descente à grande vitesse et revient progressivement sur les groupes de tête. Même scénario pour Arnaud Boissières (Akena Vérandas), Tanguy de Lamotte (Initiatives-coeur) et Bertrand de Broc (Votre Nom autour du Monde avec EDM Projets) qui enchaînent les journées autour de 350 milles. Alesandro Di Benedetto (Team Plastique) ferme la marche et maintient son écart avec la tête de la flotte à 1238 milles du leader.

 

Bon anniversaire Bernard !

En ce 29 novembre, le skipper suisse de Cheminées Poujoulat Bernard Stamm fête ses 49 ans. Bon anniversaire Bernard !

Les chevauchées fantastiques

Armel Le Cléac'h (Banque Populaire) parvient toujours à maintenir son avance en se frayant un chemin dans les vents faibles aux abords de la dorsale nord-ouest de l'anticyclone de Sainte-Hélène. Un peu plus décalés au sud, ses poursuivants les plus menaçants commencent à accélérer à l'avant du front de la dépression qui arrive de l'Argentine, par l'ouest. Derrière, ça glisse toujours très fort.