Qu’on se le dise …

Archives

Alex Thomson concentré après son passage du Horn

C'est une belle réussite pour moi et toute mon équipe. C’est mon troisième passage du Cap Horn, mais le premier en solitaire. Je n’ai pas eu l’occasion de me détendre et de profiter de l’instant, au contraire. Il y a une quinzaine d’icebergs dans cette zone et même si la direction de course  fournit leurs localisations et que je possède un radar, traverser cette zone dans l’obscurité reste très impressionnant. Je suis passé à moins de 0,8 milles d’un de ces icebergs, mais sans l’apercevoir pour autant. 

Heureux, le skipper d’Hugo Boss ne compte pas s’arrêter en si bon chemin : « Je vais être content de laisser l'océan Austral derrière moi au cours des prochains jours, mais le chemin à parcourir est encore long. Les conditions qui m’attendent n'ont pas l'air facile et les efforts subis par les bateaux dans la traversée de l’océan Austral vont certainement se faire ressentir. Mais tous mes efforts durant la course ne vise qu’à une seule chose : la terminer. Je vais tout donner pour atteindre cet objectif. »