Qu’on se le dise …

Archives

Dick sort du « pétrin pétoleux »

Après avoir perdu plus de 300 milles en 48 heures sur les deux premiers François Gabart et Armel Le Cléac’h, Jean-Pierre Dick (Virbac Paprec 3) estime que le plus dur est derrière lui. « La bonne nouvelle du jour est que l'anticyclone ne va pas me rattraper. Je vais graduellement retrouver du vent au fur et à mesure de ma descente vers la prochaine porte. Cela fait du bien de se sortir de ce pétrin pétoleux ! Il était temps. Je suis par 48° Sud et il commence à faire froid. J'ai eu l'onglée (ndlr : douleur provoquée par le froid) en allant sur le pont ce matin. Le froid te perce les os. Il doit faire 5°C, idem pour l'eau. L'embrun des premières lueurs du jour est frisquet ! »