Qu’on se le dise …

Archives

Double vie

10 Novembre. Ce matin là, ils se sont dit au revoir, un au revoir jusqu’au fond des yeux, comme si cette plongée dans le regard de l’autre pouvait se prolonger dans ces mois d’absence. Désormais le bateau est ailleurs, dans une vie qu’elle imagine, sans réellement pouvoir la vivre. Ses pensées naviguent de l’autre côté de la terre, mais sa vie est ici, dans ce lieu qu’ils partagent. A elle, la banalité du quotidien, le travail, les courses, les repas, les soucis, la vie de la famille et toute la disponibilité qu’elle exige. Une vie simplement terre à terre. La mer amère, c’est pour lui, quand le mauvais temps inquiète et rend la solitude un peu plus pesante avec l’envie instinctive de s’en échapper, de prendre de la distance pour mieux la supporter. Alors l’esprit se libère pour retourner vers ceux que l'on aime, celle avec qui on partage sa vie, la famille, les amis. Le réconfort est là, dans la chaleur de leurs voix qui se posent ici, sur ce bateau, si loin du monde.